La peur, paralyse, provoque la colère ou la fuite

Je constate que de plus en plus de personnes y sont aujourd’hui confrontées. Certaines sont générées par le contexte socio-économique : perdre son travail, se retrouver à la rue ; d’autres par le contexte politique : la guerre ; perdre un être cher et d’autres encore par une méconnaissance de l’émotion : phobie, peur d’avoir peur, peur du noir, etc.

Par exemple ce client qui était totalement paralysé dans le noir conduisait de manière excessivement dangereuse sans ressentir la moindre peur.

Bonne nouvelle : « vous pouvez la gérer »

Contrairement à beaucoup d’idées reçues, elle n’est pas une émotion négative et ce, même si elle n’est pas agréable à vivre.

Elle est l’énergie de notre survie.

Il est possible d’apprendre à l’utiliser à bon escient : c’est à dire d’apprendre à la ressentir dans de véritables situations de danger et de ne plus la ressentir dans des situations qui ne sont par réellement source de danger.

Comment apprendre à la gérer ?

Simplement en apprenant à comprendre les mécanismes de celle-ci et en pratiquant quelques exercices simples.

Quelques séances de thérapie suffisent dans la plupart des cas à corriger les mauvaises croyances et mettre en place une nouvelle manière d’appréhender les émotions afin d’en faire nos alliées plus que nos ennemies.

Pierre COCHETEUX, partenaire de votre bien-être au travail.