Technique de Mémorisation

J’ai le plaisir de recevoir Cyril Maître, spécialiste des techniques d’apprentissage. C’est donc Cyril qui s’exprime dans cet article.

Bonjour à toutes et à tous.

Je suis Cyril Maitre, auteur du blog apprendre-vite-et-bien.com sur lequel je partage ma passion pour l’apprentissage à l’aide d’outils tels que la lecture rapide, la mémorisation et le mind mapping.

Je remercie Pierre Cocheteux de m’inviter dans ses colonnes.

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de la mémoire en général et des techniques de mémorisation en particulier. Ces dernières reposent sur quelques principes simples mais souvent méconnus. Une fois que vous les aurez maîtrisés, vous apprendrez plus efficacement et avec plus de plaisir.

C’est parti…

Les Principes de Base des Techniques de Mémorisation.

Ils sont peu nombreux. Ils sont simples (mais pas simplistes). Je les ai toujours retrouvés d’une manière ou d’une autre dans les livres et les cours sur la mémorisation que j’ai suivis.

Les voici :

  1. L’intention.
  2. L’imagination (dirigée).
  3. L’association.
  4. La répétition.

Je le répète encore une fois : ces 4 principes sous-tendent toutes les techniques et astuces de mémorisation. Développons un peu…

L’Intention

Premièrement, pour mémoriser une information, vous devez vouloir la retenir. Vous devez en avoir l’intention. Cela peut paraître un peu simple mais c’est capital.

Comme tout le monde vous avez vu bon nombre de films et lu des romans dont vous ne vous souvenez qu’approximativement de l’histoire, des personnages, etc.. Et c’est tout à fait normal. En général ces films ou ces livres vous ont servi à vous détendre, à passer un bon moment. Vous n’aviez aucune intention de les mémoriser.

Maintenant si vous aviez l’étude d’un livre à faire, vous aborderiez sa lecture sous un autre angle. Vous seriez plus attentif. Vous prendriez sans doute des notes au fur et à mesure. Vous chercheriez à bien comprendre l’histoire, le contexte, les personnages et leur psychologie, etc.

En un mot, vous seriez motivé pour retenir les informations de ce livre.

Pour appliquer ce premier principe, demandez-vous avant de mémoriser quelque chose si vous en avez vraiment envie.

Soit vous touchez un domaine qui vous intéresse et alors c’est simple de se motiver à apprendre.

Soit le sujet ne vous intéresse pas vraiment au premier abord. C’est alors à vous de vous mettre en condition intérieurement pour développer votre motivation pour cette matière ou ce domaine. Une technique simple consiste à voir son objectif final réalisé.
Par exemple vous souhaitez réussir un examen ou décrocher une promotion. Mais pour cela, vous devez apprendre des choses qui ne vous intéressent pas forcément. Avant de commencer à apprendre, imaginez votre objectif pleinement atteint. Ressentez la joie d’avoir accompli ce que vous désirez. Une fois que vous avez éveillé cet état intérieur commencez votre démarche d’apprentissage. Vous aurez alors une intention et une motivation forte.

2 L’Imagination Dirigée.

C’est à mon avis LE GRAND SECRET des méthodes de mémorisation. Voyons plus précisément ce qu’est l’imagination dirigée et comment l’utiliser pour mémoriser.

Voici la définition wikipédia de l’imagination :

« L’imagination est tout à la fois la capacité innée et le processus d’inventer un champ personnel, partiel ou complet, à travers l’esprit à partir d’éléments dérivés de perceptions sensorielles de l’existence commune.
Elle sert également à ceux qui ont un besoin de se créer un monde à eux afin de s’y réfugier ou tout simplement, pour ne plus être seul ou se désennuyer ».

Pour résumer, l’imagination est donc cette capacité que l’on a tous à créer un monde intérieur à l’aide de nos 5 sens. Pour aller plus loin, l’imagination dirigée est l’utilisation consciente et pour un but précis de cette capacité.
On peut aussi l’appeler visualisation. J’évite désormais ce terme car beaucoup de personnes confondent le fait de visualiser avec simplement créer une image mentale. Hors l’image mentale ne mobilise qu’un sens parmi les 5.

Donc pour mémoriser facilement, vous allez utiliser votre imagination pour créer des films mentaux avec des images, des sons, des odeurs, des goûts et des sensations de toucher !

Tout un programme…

Et pour être encore plus efficace, vous pouvez créer de l’émotion avec ces films en les rendant drôles, loufoques, décalés, etc. En effet le cerveau dit mammifère ou limbique joue un rôle important pour la mémoire à long terme.

L’Art de l’Association.

Par association, j’entends bien sûr association d’idées. Mais pas seulement.

On retrouve ce principe dans toutes les mnémotechniques. Il s’agit pour l’apprenant de créer du lien entre les informations pour mieux les retenir et surtout pour mieux les retrouver.
Il y a principalement deux façons de créer du lien :

  1. Associer les informations à mémoriser entre elles pour mieux s’en souvenir. Par exemple, pour retenir un cours d’histoire vous pouvez créer un film mental grâce à l’imagination dirigée dans lequel vous déroulez votre cours. Il vous faudra veiller à bien créer des ponts entre les diverses informations pour les retrouver facilement. Une scène de votre film mental conduisant à la prochaine et ainsi de suite.
  2. Associer les informations à mémoriser à des crochets mémoires. Ces dernier sont des éléments que vous aurez définis préalablement et que vous retrouverez facilement. Par exemple, vous devez mémoriser une liste de courses (ou d’autres choses). Commencez par vous imaginer parcourir chaque pièce de votre maison ou de votre appartement. Ensuite refaites ce parcours en plaçant dans chaque pièce un ou plusieurs objets de votre liste. Pensez à les mettre en scène de façon drôle pour vous en souvenir. Et voilà, la liste est mémorisée très rapidement. Dans ce cas les pièces sont vos crochets mémoire sur lesquels vous accrochez les informations à retenir. En repensant à une pièce, vous retrouverez facilement les objets que vous aviez déposés mentalement dedans.

Vous verrez qu’avec un peu d’expérience, la technique de l’association combinée à l’imagination dirigée sont extrêmement puissantes pour mémoriser.

4 La Répétition.

Les deux techniques précédentes, l’imagination dirigée et l’association vont vous permettre de faire rentrer plus facilement les information dans votre mémoire. Malheureusement, votre cerveau, lorsqu’il apprend quelque chose de nouveau suit fatalement ce que l’on appelle la courbe de l’oubli.

Voilà à quoi elle ressemble :

courbe de l'oubli

Donc si vous ne réactivez pas vos nouvelles connaissances rapidement, il n’en restera pas grand-chose au bout d’une semaine.

Le principe de la répétition consiste à réactiver votre mémoire à certains moments clés pour faire pénétrer les nouvelles informations dans votre mémoire à long terme.

En pratique voilà comment procéder :

  • À la fin de votre période d’apprentissage balayez rapidement votre travail avant de vous arrêter.
  • Ensuite Révisez au bout de 24 h.
  • Puis au bout d’une semaine.
  • Et enfin au bout d’un mois.

Après c’est gagné ! Vous aurez mémorisé sur le long terme. Et votre courbe de l’oubli se transformera en courbe de rappel :

courbe de rappel

Pour conclure.

Si vous lisez ces lignes, c’est sans doute que cet article vous a plu et je vous remercie de votre attention.

Bien sûr il ne s’agit que d’une approche des techniques de mémorisation. A titre personnel j’utilise aussi beaucoup le mind mapping dans mes démarches d’apprentissage. Si vous souhaitez aller plus loin sur les techniques de mémorisation, je vous invite à jeter un coup d’œil à ces articles :

Une démonstration de mémorisation impressionnante : ma fille écrit les 100 première décimales de Pi à 7ans.

Vous pouvez aussi lire les explications ici