comment faire beneficier fonction rh ikigai

vivre plus heureux grace ikigai

Enfant autiste : comment l’ikigai peut l’aider à vivre plus heureux

Les Troubles du Spectre Autistique (TSA), plus connus sous l’appellation « autisme », touchent une naissance sur 100 en France. Or, 80 % d’entre eux n’auraient pas ou auraient peu accès à l’école.
Face à la détresse des enfants autistes et de leurs parents, l’Association IKIGAÏ se propose d’aider ces derniers en mettant à profit un outil très prisé des coachs en développement personnel, à savoir l’« ikigai ».
Importé de la culture japonaise, l’ikigai est autant un art de vivre qu’une méthodologie qui signifie « joie de vivre » et « raison d’être ». Pour l’association IKIGAÏ, « Trouver son ikigai, c’est trouver sa place au milieu des autres, son utilité au monde, en cherchant ce pour quoi on est fait et ce qui nous rend heureux. »
Si, en France, la méthode ikigai trouve une large application dans le domaine professionnel, l’association IKIGAI prouve également qu’il existe bel et bien d’autres applications de l’ikigai.
Mais sans plus attendre, voyons comment l’ikigai peut aider les enfants autistes à vivre plus heureux.
Comprendre les bénéfices de l'Ikigai pour l'autisme-1
Comprendre les bénéfices de l'Ikigai pour l'autisme-1

L’Association IKIGAI, un facilitateur d’inclusion

L’Association IKIGAÏ a été fondée en 2015, sur l'initiative de parents et de thérapeutes d’enfants présentant des troubles du neuro-développement, et notamment avec autisme.
En tant que facilitateur d’inclusion, l’association fait de « l’accompagnement des enfants autistes dans la quête de leur ikigai » sa principale mission. Son objectif tient en quelques mots : « faciliter l’inclusion des enfants avec autisme dans toutes les sphères de leur vie sociale ». Pour ce faire, elle agit sur plusieurs fronts, à savoir sur :
  1. les enseignants et autres professionnels de l’éducation chargés d’accueillir et d’accompagner l’enfant, en leur proposant des formations et des outils adaptés, afin de les aider dans leurs missions et d’améliorer leur qualité de vie au travail grâce à des outils de développement personnel ;
  2. l'enfant autiste, en créant divers outils pédagogiques innovants, destinés à lui permettre d’apprendre à développer ses compétences émotionnelles et comportementales, ainsi que ses habiletés sociales (communication, entraide, interaction avec les autres, coopération, etc.), afin de pouvoir prendre sa place dans la société ;
  3. ses camarades (qui comptent aussi des enfants sans handicap) et la société, afin de changer les regards sur le handicap ;
  4. les parents de l’enfant, en partageant bonnes pratiques et solutions.
Parmi les proposées par l’association IKIGAÏ sont inclusives, autrement dit qui mixent des enfants avec et sans handicap. Parmi ces activités inclusives figurent des ateliers « Théâtre et expression corporelle » et « Arts plastiques et jeux d’écriture ». Il faut savoir que les enfants avec autisme pris en charge par IKIGAÏ ont aussi gagné le droit de fréquenter l'école de leur quartier.
Les actions de l’association sont financées par les frais d’adhésion, des campagnes de crowdfunding et des dons en provenance de fondations (Veolia, IDKIDS, Orange, Sacem) et d’entreprises diverses.

Pourquoi aider un enfant autiste à trouver son ikigai ?

Aider l’enfant à s’intégrer au sein de la société

Aider un enfant autiste à trouver son ikigai permet tout d’abord de lui donner l’opportunité d’identifier des activités qui le passionnent, tout en étant utiles aux autres. Cette démarche a notamment pour objectif de déterminer l’activité professionnelle idéale pour lui, avec laquelle il se sentira parfaitement aligné. Pour ce faire, grâce à la méthode ikigai, chaque enfant peut connaître plus clairement :
  1. sa passion : une activité que l’enfant aime et pour laquelle il est doué ou possède de très bonnes attitudes ;
  2. sa mission : une activité que l’enfant aime et dont le monde a besoin ;
  3. sa vocation : une profession potentielle dont le monde a besoin et pour laquelle l’enfant pourrait être rémunéré ;
  4. sa future profession : une activité pour laquelle l’enfant possède les aptitudes nécessaires pour pouvoir en faire son métier plus tard, et surtout en tirer une rémunération suffisante pour lui permettre de vivre comme il l’entend.
L’ikigai (ou la raison d’être) professionnel de l’enfant est à l’intersection de ces quatre paramètres (passion, mission, vocation et profession).
Notons qu’une personne peut avoir plusieurs ikigai.

Mieux orienter son éducation

Trouver l’ikigai de l’enfant autiste permet également à ses parents, à ses enseignants et à ses accompagnants d’orienter leurs actions pédagogiques, ainsi que l’éducation qu’ils procurent à l’enfant, dans la bonne direction.
C’est la raison pour laquelle l’Association IKIGAÏ aide les enfants autistes qu’elle prend en charge à trouver leur « raison d’être » à travers toutes les activités qu’elle leur propose.
Comprendre les bénéfices de l'Ikigai pour l'autisme-2
Comprendre les bénéfices de l'Ikigai pour l'autisme-2

Comment aider un enfant autiste à trouver son ikigai ?

La méthode ikigai consiste à répondre à 4 questions essentielles : qu’est-ce qu’on aime faire ? en quoi est-on doué ? de quoi le monde a-t-il besoin ? Pour quelle activité peut-on se faire rémunérer ?
Appliquée à un enfant autiste, la méthode ikigai permet de répondre aux questions qui suivent.

1 — Qu’est-ce qu’il aime faire ? (sa passion)

Cette étape permet d’identifier les passions de l’enfant, autrement dit ses activités favorites susceptibles de lui faire atteindre le flow. L'état de flow désignant un état psychologique optimal, fait de joie spontané, voire d’extase, où le temps paraît suspendu.
L’objectif ici est notamment de pouvoir accorder, dans le quotidien de l’enfant autiste, une place importante aux activités qui lui procurent de la joie et qui le passionnent.

2 — En quoi est-il doué ? (sa vocation)

Il s’agit dans cette étape de lister les talents naturels de l’enfant, ainsi que ses qualités humaines. L’objectif de cette démarche est multiple, entre autres :
  1. identifier les domaines pour lesquels l’enfant est doué, ainsi que ses forces et faiblesses ;
  2. déterminer les domaines de compétences que l’enfant doit acquérir ou renforcer ;
  3. mettre à profit ses points forts, pour que ceux-ci œuvrent au service de son ikigai.

3 — Comment peut-il contribuer au monde ? (sa mission de vie)

De quoi le monde a-t-il besoin ? En quoi l’enfant autiste peut-il être utile ? Comment peut-il contribuer à la société dans laquelle il vit et au monde qui l’entoure ? Et, s’il s’agit d’un adolescent avec autisme : y a-t-il des causes qu’il aimerait défendre ? Est-ce qu’il y a des choses qu’il aimerait voir changer dans le monde actuel ?
Répondre à toutes ces questions permettra d’identifier la mission de vie de l’enfant ou de la personne avec autisme.
En trouvant sa mission de vie et en œuvrant en adéquation avec elle, l’enfant sera aligné avec sa raison d’être et sa joie profonde, mais également avec le monde qui l’entoure.

4 — Pour quelle activité pourra-t-il se faire rémunérer ? (sa profession)

L’objectif de cette étape consiste à identifier le métier idéal que l’enfant pourra exercer plus tard. Il s’agit, pour cela, de faire le point sur ses talents innés, ainsi que sur les compétences qu’il a déjà acquises et aura encore à acquérir.
Par métier idéal, nous entendons un métier qui lui permettra d’exprimer ses talents et de s’épanouir dans sa vie, et qui aura du sens pour lui et pour la société. Et surtout, un travail dont il pourra tirer une rémunération suffisante pour vivre décemment, en toute autonomie.
Bref, les réponses apportées à ces 4 questions clés serviront donc à déterminer les 4 paramètres à prendre en compte pour déterminer le job idéal de l’enfant, à savoir : sa passion, sa mission, sa vocation et sa profession. Son job idéal — ou pour mieux dire, son ikigai professionnel — étant à la croisée entre ces 4 paramètres.

En conclusion

Identifier l’ikigai d’un enfant autiste lui permet donc, en premier lieu, de s’insérer dans la société en trouvant son utilité au monde.
Mais trouver son ikigai permettra également à un enfant autiste - ou à tout autre enfant quelle que soit sa condition - d’identifier le job de ses rêves.
En somme, trouver son ikigai permettra donc à un enfant autiste de vivre une vie plus heureuse et épanouie, et de s’intégrer pleinement dans la société où il vit.
Nous vous recommandons ces autres pages :

comment faire beneficier fonction rh ikigai

vivre plus heureux grace ikigai

Profilage : google_analytics