Stress, Confiance en Soi VS IKIGAI

Burnout, Qualite de Vie au Travail et Ikigai

Les 4 phases de l'épuisement professionnel

Comprendre le syndrome d’épuisement professionnel et ses 4 phases.
Le burnout est une maladie dont on parle beaucoup mais que, 
pourtant de trop nombreux professionnels méconnaissent ou en sous-estime l'importance. 

Le burn-out est un vrai risque pour votre réussite professionnelle.

Parmi les professionnels qui arrivent en situation de burn-out,
beaucoup ne comprennent pas pourquoi ils en sont arrivés à l’épuisement.

Bien souvent,
Ils ont le sentiment de n’avoir rien vu venir.  

Alexandre, un consultant spécialisé qui m’a consulté après avoir été rapatrié par les pompiers depuis son bureau :
« Je n’ai absolument rien vu venir. Je n’ai pas compris ce qui m’arrivait quand les pompiers ont dû venir me chercher sur mon lieu de travail.
J’étais totalement épuisé et incapable de rentrer seul chez moi »

C'est quoi le burn out ?

C'est une maladie qui se caractérise par un état de fatigue accompagné par un désengagement dans les activités professionnelles et personnelles de la personne qui en souffre.
Mais c’est surtout un processus, plus qu’un état.
Un processus plus ou moins long dans lequel s’enfoncent les personnes en situation de stress chronique a cause de facteurs physiques, émotionnels, mentaux, comportementaux et professionnels.

Malheureusement le Burn-out ne figure toujours pas au tableau des maladies professionnelles reconnue par la Sécurité Sociale.
Je m’explique. Le Burn-out s’installe en plusieurs étapes, qui sont autant de phases à connaître et à reconnaître, pour être en capacité de l’éviter.
Même si cette maladie est aujourd’hui bien connue du grand public,
elle continue pourtant de faire de nombreuses victimes chaque année.
D’après une étude réalisée en 2007 par l’Union Régionale des Médecins Libéraux d’Île-de-France, intitulée  « L’épuisement professionnel des médecins libéraux : témoignages, analyses et perspectives », 53% des médecins se sentiraient en danger de Burn6out.
De plus, la maladie touche également de plein fouet les dirigeants d’entreprises.

Ils sont alors dans une situation souvent catastrophique,
car ils estiment ne pas avoir le droit de montrer leurs faiblesses.
Souvent par peur que celles-ci ne signent l’arrêt de mort de leurs entreprises.

Pourquoi encore autant de victimes ?

Il y a probablement plusieurs réponses à cette question. Toutefois mon expérience professionnelle de l’accompagnement de personnes en situation de crise m’a permis de constater plusieurs points communs chez les personnes atteintes de Burn-out :
  • Elles méconnaissent les différentes phases de la maladie
  • Elles sont souvent dans le déni de leur souffrance
  • Elles présentent depuis longtemps des troubles du sommeil,
  • Elles disent : « n’avoir pas vu venir la maladie »
Pourtant, le Burn-out n’est pas une maladie qui survient brutalement sans signes précurseurs dans la vie d’une personne. C’est un état qui s’installe progressivement selon d’un processus en plusieurs étapes.
Parmi ces différentes étapes, les spécialistes en distinguent principalement 4, que je vous propose de décrire dans cet article

Les 4 phases du burn out

Phase N° 1: la phase d’alarme

Le stress apparaît tout d’abord par de petites tensions qui sont provoquées par des événements inhabituels,
déstabilisants ressentis par le sujet comme une menace.
Ces tensions : troubles digestifs, manque de concentration, agitation, euphorie ou tristesse sont temporaires et disparaissent rapidement dès que leur cause est terminée.

On parlera alors de stress aigu.
Dans la vie professionnelle, comme dans la vie personnelle, il arrive parfois que les situations perçues comme menaçantes pour le sujet, durent.
Les symptômes se manifestent alors de manière récurrente et sur une période de temps relativement longue.
Le stress aigü devient du stress chronique.

Quels sont les symptômes du Burn-out ?

Les symptômes du Burn-out sont proches de ceux de la dépression. L'origine en est pourtant très différente : le principal facteur de la maladie est la relation de la personne avec son travail.

Il est donc possible de faire de la prévention et d'éviter les risques en apprenant à repérer les symptômes.
  • fatigue récurrente
  • troubles du sommeil ou de l’alimentation
  • sentiment de tension
  • irritabilité
Le stress chronique est le premier signal d’alarme qu’il faut apprendre à repérer pour éviter le burn-out.
À ce stade, il est en effet encore possible d’inverser le processus.
Si la personne victime de stress chronique ne prend pas le temps de se reposer et/ou de faire diminuer la source de son stress, la récupération deviendra de plus en plus difficile.

De plus, le stress s’accumulera sur une durée longue.

C’est à cette étape qu’il est le plus facile de réagir :

Consultez votre médecin traitant d'urgence. Prenez du repos, consulter un psychologue spécialisé dans l'accompagnement des personnes en situation de souffrance au travail.

Phase N° 2 : la phase de résistance

​À force de s’habituer à un état de stress permanent, la personne entre dans une sorte de méconnaissance de son état.
Elle ne ressent plus les effets du stress, les réactions physiques d’alarme disparaissent progressivement.
Le corps de la personne est en train de s’accoutumer à la souffrance qu’elle finit par ne plus ressentir.
Durant cette phase, le corps de la personne se met à produire des hormones :
  • endorphine
  • dopamine
  • sérotonine
  • cortisol
dont la fonction est de l’aider à résister à l’agression.
Cette phase se déclenche afin de permettre à notre organisme de compenser les pertes d’énergie liées au stress aigu.

Une étape critique

La phase d’adaptation est une étape extrêmement critique du processus du Burn-out.  

Durant cette phase la personne entre dans un déni du problème.
Comme elle ne ressent plus les symptômes du stress, elle pense qu’elle va mieux !
Elle ne mettra donc rien en œuvre pour en sortir.

Elle glissera progressivement vers la troisième étape, sauf si une personne de son entourage particulièrement attentive trouve les mots justes pour l’aider à prendre conscience de ce qui lui arrive.
Disposer d’un solide réseau social est ici un avantage considérable pour éviter de sombrer dans le Bur-nout,
car ce sont souvent les autres qui seront forces de proposition et d’alerte.

Phase N° 3 : la phase de rupture

Le corps de la personne atteint ses limites progressivement.

C'est dans cette phase que les symptômes qui avaient disparu à la phase précédente réapparaissent avec d’autres qui sont nouveaux :
  • Déni ou refus de voir les problèmes émergents
  • Dépersonnalisation
  • Modification du comportement
  • Perte d’énergie
  • Perte de l’envie et du goût d’entreprendre
  • Retrait de la vie sociale, isolement
  • Sentiment de perte de sens
C’est probablement la phase la plus critique de l’installation de la maladie parce que, si la personne ne peut pas réagir ici, les conséquences sur sa santé s'exprimeront par des dommages irréversibles.
Ils s’accompagnent de conséquences graves :
  • Arrêt de longue maladie
  • Désocialisation
  • ​Incapacité à reprendre une activité professionnelle continue
  • Perte de l’emploi
  • Etc
Il est donc particulièrement important de réagir dès que l’on se sent stressé, fatigué, dans l’incapacité de se reposer ou de récupérer même avec une bonne nuit de sommeil ou après des vacances.
La meilleure option est ici de consulter rapidement son médecin traitant afin de mettre en place une stratégie de soins adaptés.

Je recommande aussi de se faire accompagner par un professionnel psy, coach spécialisé dans la prise en charge du Burn-out.

Phase N° 4 : la phase d’épuisement ou Burn-out

À force de n’avoir rien fait ou de dénier, le système de défense psychique et physique de l’individu est épuisé et déréglé.
La personne entre alors dans une phase dépressive et vit dans une angoisse perpétuelle.
Il est ici trop tard pour réagir.
Seul un arrêt longue maladie de plusieurs mois, parfois même de plusieurs années, accompagné d’un travail psychothérapeutique permettra à la personne de retrouver un équilibre de vie.
Cependant, il faut savoir qu’il restera des traces indélébiles du Burn-out
dans sa vie ainsi qu’une fragilité plus importante au stress.

Pourquoi trouver votre Ikigai Professionnelle peut vous aider à vaincre l'épuisement professionnel ?

Nous venons de voir que le Burn-out est un processus en 4 étapes.

Cela signifie que lorsque le stress s'installe, le processus commence.
Mais, cela signifie aussi qu'il est possible d'arrêter le processus !

La fondation du Burnout, c'est le Stress.
Et le stress survient lorsque nous nous ne trouvons plus :
  • D'intérêt dans ce que l'on fait,
  • De sens à nos actions,
  • De plaisir dans notre travail,
  • De motivation pour nous lever le matin,
  • etc...
Autant de symptômes qui prennent eux-même racine dans un manque d'estime et de confiance en soi.

Identifier votre Ikigai professionnel, c'est vous aligner avec  :
  • Votre grand Pourquoi,
  • Le sens de votre place dans ce monde,
  • la raison d'être de votre existence,
Connaitre son Ikigai Professionnelle, permet donc de remettre du sens dans nos actions, de l'intérêt  et du plaisir à le faire.

Questions fréquentes à propos du Burn-out

Qu'est ce que le Burn out ?

Le Burn-out est une maladie qui se caractérise par un état de fatigue accompagné par un désengagement dans les activités professionnelles et personnelles de la personne qui en souffre. Le terme anglo-saxon «Burnout» voulant aussi bien désigner une bougie qui s’est consumée qu’une lampe qui serait grillée, a été choisi pour définir ce syndrome.

Quels sont les différentes phases d'un burnout ?

Le burn out est un processus qui comporte 4 étapes qui sont :
- La phase d’alarme, durant laquelle le corps adresse des signaux pour alerte du danger,
- La phase de résistance, pendant laquelle il s'habitue à vivre avec la souffrance. Cette phase est particulièrement dangereuse pour la santé,
- La phase de rupture. Le corps atteint ses limites et présente les premiers signes de rupture.
- La phase d'épuisement. La personne a trop puisé dans ses ressources et elle est épuisée. C'est ce qu'habituellement on appelle un Burn-out, qui n'est en réalité que la phase finale du processus.

Combien de temps faut-il pour se remettre d'un Burn-out ?

Il faut entre quelques semaines et plusieurs mois avant de pouvoir reprendre le travail. Toutefois les conséquences de la maladie se font sentir de nombreuses années après le Burn-out : moins bonne résistance au stress, plus grande fatigabilité, difficulté de concentration sont les conséquences les plus connues.

Qui consulter en cas de Burn out ?

Prioritairement votre médecin généraliste, puis éventuellement le médecin du travail, un psychologue ou un psychothérapeute.
Pierre COCHERTEUX
Dans les médias

Mes accompagnements pour les entrepreneurs

Vous avez aimé cet article, commentez-le, partagez-le avec vos amis. Ils vous en seront reconnaissants. Dites-moi aussi dans les commentaires, les sujets d'articles que vous souhaitez me voir traiter dans ce blog.

Stress, Confiance en Soi VS IKIGAI

Burnout, Qualite de Vie au Travail et Ikigai