Ouvrir / Fermer le menu Allions ensemble performance, sécurité et bien-être professionnel
  • Rencontrons-nous :
  • Tél : 06 38 39 39 33
Amour

Le thème du festival à la croisée des blogs de ce mois de décembre est « l’amour ». Voilà un très beau et vaste thème.

Mais qu’est ce que l’Amour ? Et comment l’amour peut-il nous aider à progresser dans notre vie humaine ?

Personnellement je n’affectionne pas beaucoup le terme d’amour, car il est à mon sens beaucoup trop imprécis et employé aujourd’hui à tort et à travers.

Je vous propose un petit voyage aux sources de l’amour pour ensuite voir comment utiliser aujourd’hui cette énergie comme moteur dans notre vie.

Les Grecs anciens disposaient d’un vocabulaire beaucoup plus riche pour parler de ce concept : l’éros, la philia, l’agapé et la storgê.

L’éros :

Dans la mythologie Éros est le dieu de la puissance créative.

Ce mot désigne donc à la fois l’énergie de création de l’homme et sa capacité de reproduction au travers de l’acte sexuel.

L’éros représente donc à la fois l’énergie de la création ou de la procréation et l’acte sexuel lui-même, mais il n’inclut pas la notion de sexualité au sens freudien du terme :

Lorsque Freud évoque la question de la sexualité, il ne parle pas essentiellement de génitalité, mais bien plutôt de plaisir.

La sexualité pour lui correspond à ce qui est ressenti physiquement, de manière palpable et émotionnelle. Cela conduit à considérer les plaisirs de manière très large : plaisirs charnels certes mais également fantasmes.

La philia :

Le mot philia (en grec ancien φιλία / philía) était utilisé pour parler de la notion d’amitié, d’hospitalité et d’appartenance à un groupe social.

Un peu plus tard, il sera utilisé pour désigner l’affection ( hors des relations sexuelles) que porte un être humain à un autre, pour ce qu’il est et non pour ce qu’il peut apporter.

L’agapè :

La notion d’agapè est plus floue et difficile à définir.

Les anciens philosophes l’utilisaient avec une connotation d’amour universel en opposition à un amour personnel, par exemple pour dire l’amour de la vérité ou de l’humanité. Les chrétiens des premières heures l’utilisaient pour décrire l’amour de Dieu envers l’humanité.

On le confond souvent avec son homonyme « agape » qui décrit les repas fraternels durant lesquels est pratiquée la charité.

La storgé :

Toujours dans la Grèce antique, la storgé désigne l’amour qui unit les membres d’une même famille, comme l’amour d’un parent pour ses enfants ou celui d’un grand père pour ses petits enfants.

Mais pourquoi , une notion aussi complexe et complète que l’amour, n’est -elle retranscrite dans notre belle langue française avec aussi peu de précision ? Cela reste pour moi un mystère.

Comment puis-je utiliser l’amour aujourd’hui dans ma vie pour grandir en humanité ?

Le petit voyage que nous avons fait aux sources du concept de l’amour nous permet d’entrevoir plusieurs pistes.

Aimer c’est créer :

La première est peut-être la plus belle force de l’amour, c’est son pouvoir créateur.

Ne dit-on pas d’ailleurs que c’est par amour que Dieu créa le ciel et la terre ? Aimer c’est donc produire de nouvelles choses, de nouvelles idées, de nouvelles personnes, pour améliorer le monde dans lequel nous vivons.

Si chaque humain utilisait sa puissance créatrice, il y aurait plus d’amour dans notre monde.

Aimer c’est entretenir des relations :

Une autre piste importante est que l’amour nous conduit à entretenir des relations avec les autres. L’homme est un animal social disait Aristote et l’amour est le ciment qui permet à cette société de se construire.

L’amour fraternel ou l’amitié sont de puissants outils pour apporter de la joie, de la satisfaction, du bonheur dans une vie humaine.

L’amour nous permet d’accueillir l’autre, de le recevoir, de l’accompagner, de faire un bout de chemin avec lui. Il invite aussi à ouvrir notre porte pour accueillir l’autre qu’il soit de passage ou en difficulté. Il appelle également à la tolérance, au respect, à l’écoute…

Aimer c’est entrer en harmonie avec l’universel

Ici l’amour s’étend, il ouvre ses ailes et parcourt le monde inconditionnellement pour accueillir chacun.

L’amour gratuit, l’amour inconditionnel est ici un puissant moyen de communier avec l’autre, avec les autres. Il est une invitation à dépasser nos conflits, nos préjugés, nos petit différends pour avancer vers quelque chose de plus grand, de plus beau….

Aimer c’est aussi vivre avec les siens

Mais comment parler d’amour universel, si je ne suis pas capable de vivre avec mon frère, ma compagne, mes enfants, mes collègues de travail….

L’amour est donc avant tout un travail quotidien pour vivre en paix et en harmonie avec les miens.

Cet article, qui est ma contribution à l’événement « À la croisé des blogs », organisé ce mois-ci par Maxime du blog Heureux dans sa vie sur le thème de l’amour a pris une coloration particulière par rapport aux autres articles que je vous propose habituellement sur ce blog.

Pierre COCHETEUX

CatégorieAnxiété
Mots-clé

2014 © - VRSP Consulting par Pierre COCHETEUX

Découvrez les 7 erreurs qui vous mèneront directement au Burnout

x