Voici le témoignage de Patrice, victime de burn out :

Le burn out correspond à un épuisement physique et psychique d’une personne qui n’a pas pu se soustraire à une charge de travail ou à un environnement professionnel impossible à gérer et qui est allé au bout de ses réserves.

Les symptômes sont principalement une forte fatigue psychique associée à une grande fatigue physique.

Parallèlement il intervient une baisse de l’estime de soi et la certitude d’être devenu incompétent et inefficace. Il y a une perte de la confiance en soi et ses capacités à effectuer son travail.

La perception et l’évaluation des tâches à accomplir sont mises en défaut et les réponses apportées sont inappropriées.

Comment l’Analyse transactionnelle peut-elle prendre en charge un burn out ?

Tout d’abord elle permet de déculpabiliser le fait d’être en « arrêt maladie » et de comprendre qu’il faut du temps pour envisager différemment ce qu’il s’est passé.

Elle permet de comprendre la nécessite de lâcher prise par rapport à l’environnement et de se mettre à l’écart pour se préserver.

D’autre part, elle permet de prendre conscience des méconnaissances qui ont générées cet état de fatigue.

Il faut accepter de lâcher prise ce qui nécessité du temps et de retrouver le goût des choses afin de savoir se faire plaisir et s’occuper de soi. Apprendre la bienveillance à son égard pour savoir s’apprécier de nouveau et pour retrouver une bonne estime de soi.

Dans un deuxième temps, on peut analyser les signes qui ont aboutis à cette situation :

L’analyse transactionnelle permet de faire le point sur ses croyances et permet de mieux comprendre ce qui a rendu la situation insupportable.

L’absence de signe de reconnaissances dans l’accomplissement de son travail entraine une baisse de l’estime de soi d’autant plus importante quand la personne manque de confiance en elle.

D’autre part, La connaissance des mécanismes de manipulations permet de comprendre le rôle de chacun dans le harcèlement et mieux situer ses points faibles.

Dans un troisième temps, l’analyse transactionnelle accompagne la personne à se reconstruire :

Par la connaissance de ses faiblesses, elle permet de remédier à ses croyances qui sont inappropriées et à adopter une attitude qui permet de retrouver une bonne estime de soi.

Un travail personnel pour s’imposer et apprendre à dire « non » permet de prendre sa place et de faire valoir ses arguments quitte à s’imposer ou s’opposer si nécessaire.

Enfin la connaissance des mécanismes de manipulation permet de comprendre une situation malsaine, de la reconnaitre et d’y mettre fin.

Il est alors possible de retrouver de nouvelles bases pour envisager une nouvelle orientation professionnelle en s’appuyant sur son expérience et ses compétences.

Il convient de rester vigilant sur ses points faibles et de consolider ses croyances en utilisant l’analyse transactionnelle pour avancer dans son développement personnel.

Patrice, Lille, informaticien – Le 24 janvier 2013.