Un nombre important de personnes (de 5 à 20% de la population) souffre de phobie. Dans cet article, je souhaite vous présenter cette pathologie et vous expliquer pourquoi vous devez en parler avec un professionnel.

Les phobies : c’est quoi ?

Une phobie est une peur irraisonnée, irrationnelle et importante qui se déclenche en présence d’un stimulus (objet, situation, individu, animal, etc …) qui n’a pas en lui-même de caractère objectivement dangereux, mais qui est vécu par la personne comme angoissant et qu’elle cherchera à éviter à tout prix.
Ces peurs sont la plupart du temps considérées par les phobiques eux-mêmes comme étant exagérées, mais ils disent ne pas pouvoir faire autrement que d’avoir peur.
Dans leurs formes les plus graves (5% de la population), les phobies deviennent très handicapantes et engendrent une perte importante de l’estime de soi et de l’autonomie des personnes concernées.

D’où viennent les phobies ?

On ne peut pas identifier avec exactitude l’origine des phobies, car elles peuvent avoir des causes variables d’une personne à l’autre.
Dans certains cas elles seront liées à un événement fondateur vécu la plupart du temps durant l’enfance ou l’adolescence. Dans d’autres cas, elles seront liées à des situations de peur réelle que la personne n’a pas su gérer dans l’instant et qui s’est cristallisée dans son inconscient. Dans d’autres cas encore, elles se seront installées progressivement dans la vie de la personne à la suite d’une multitude d’événements anodins qui une fois agglomérés ensemble finissent par devenir anxiogène. Enfin, elles peuvent également être transmises par l’éducation ou un environnement familial particulièrement anxieux.
La psychanalyse considère les phobies comme une forme de « déplacement » (ou de cristallisation) d’une peur inconsciente (ou à une pulsion d’origine sexuelle) sur un objet facilement identifiable et qu’il sera possible de contrôler, en l’évitant par exemple. Le conflit intrapsychique se retrouvant ainsi déplacé vers une source extérieure sans aucun rapport avec lui, d’où la difficulté de l’identifier.

L’évolution des phobies

Si les phobies enfantines sont habituellement surmontées à l’âge adulte, il n’en est pas de même pour les phobies qui apparaissent pendant l’adolescence ou à l’âge adulte.
Si aujourd’hui les taux de rémission sont assez faibles (moins de 20% des cas) c’est essentiellement parce que les personnes qui en souffrent ne se soignent pas ou sont mal suivies.
En absence de traitement adéquat, les phobies auront tendance à s’aggraver avec l’âge jusqu’à devenir très invalidantes. En effet, plus la peur irrationnelle est grande et plus les manifestations somatiques liées à la peur vont augmenter, parfois jusqu’à la crise de panique. La personne atteinte a alors peur de la phobie et de la crise d’angoisse autrement dit, elle a peur d’avoir peur, d’avoir peur…. C’est un cercle vicieux.
Voilà pourquoi, il est important de soigner vos phobies.

Les phobies se soignent-elles ?

Comme je l’expliquais plus haut, la plupart des personnes qui souffrent de phobie ne se soignent pas et c’est réellement dommage, car les phobies se soignent bien par plusieurs types de traitements dont les taux de réussite sont très élevés.
S’il est vrai qu’un certain nombre de personnes, parfois même des médecins, semblent continuer de vouloir considérer les phobies comme des pathologies incurables, dans la réalité des traitements existent :

  1. Les psychothérapies donnent de très bons résultats.
    En fonction de l’objectif du patient, le choix s’orientera vers un travail de type cognitif et comportemental (Contrôle du symptôme) ou vers une travail analytique plus profond (identification des causes du symptôme).
  2. L’hypnothérapie ainsi que plus globalement l’ensemble des traitements thérapeutiques visant une désensibilisation
  3. Les techniques de relaxation, de méditation, de respiration sont de bons compléments.
  4. Les médicaments (anxiolytiques et antidépresseurs) peuvent atténuer les manifestations d’angoisse et faciliter le travail thérapeutique.
  5. Les groupes d’entraide sont aussi très efficaces dans le traitement des phobies car ils réconfortent les personnes phobiques par le partage de leurs expériences réciproques.

Conclusion

Les phobies sont des manifestations de peurs irraisonnées, irrationnelles et importantes qui se déclenchent en présence d’un stimulus phobogène. Elles peuvent devenir au fil du temps extrêmement invalidantes dans la vie des personnes qui en souffrent jusqu’à amoindrir leur autonomie et leur estime d’elles-mêmes.
La phobie, contrairement aux idées reçues, est un symptôme qui se soigne bien et pour lequel il existe des traitements divers et variés qui donnent de très bons taux de réussite.
C’est pourquoi je vous invite, si vous souffrez de phobie à demander conseil auprès de votre médecin traitant, qui saura dans la plupart des cas, vous orienter vers un thérapeute qui pourra vous aider.

J’accompagne également les personnes qui souffrent de phobie en cabinet ou à distance par skype, contactez-moi via le formulaire du site en cas de besoin.

Pierre COCHETEUX, partenaire de votre santé au travail.

Je vous propose de partager avec moi cette semaine, dans les commentaires ci-dessous votre expérience thérapeutique du traitement de vos phobies.
(Les commentaires sont modérés manuellement, il est donc possible que votre commentaire n’apparaisse pas immédiatement après son envoi).