Il s’agit, pour Michel SERRES, de ces personnes qui sont nées « avec » le numérique et qui vivent « dans » les nouvelles technologies.

L’auteur, qui est un philosophe et un enseignant, se base sur son expérience qui lui a démontré entre autres choses, que les femmes ont une place importante dans cette génération.

Pour lui, la génération « Petite poucette » est révélatrice de ce qu’il appelle la troisième révolution.  La première révolution a eu lieu pour Michel SERRES, lors du passage de l’oralité à l’écrit, la seconde au moment de l’invention de l’imprimerie.

Dans ce monde où tout a tellement évolué et changé, les jeunes générations doivent réinventer leur vie.

Cette génération « Petite Poucette » (clin d’œil à la maestria avec laquelle les messages fusent de ses pouces) a compris le sens réel du mot maintenant. En effet, depuis l’apparition des nouvelles communautés sociales, Facebook, Wikipédia, Google, Twitter, ou LinkedIn pour n’en citer que les plus importantes,  n’importe quel être humain se trouve à une distance d’environ quatre personnes de n’importe qui sur cette planète. Dans ce monde tout est immédiatement accessible.

Petite poussette est donc pour Michel Serres l’héroïne de notre monde contemporain.

Certes, ce nouveau monde ou plutôt ce nouvel espace risque de créer de nouvelles addictions, quoique ?

Michel Serres répond : « Ça me rappelle ma grand-mère, qui me disait: «Michel! Tu es toujours plongé dans tes livres…» J’étais drogué à mes livres. À chaque nouvelle révolution, il y a des nouveaux modes de comportement. On peut être addict à bien d’autres choses. C’est un vieux problème. Pas celui des nouvelles technologies. »

L’origine de ce livre surprenant, qui se lit rapidement, pour ne pas dire goulument, est un discours prononcé à l’Académie française en 2011, qui a été très largement diffusé, tout d’abord par la publication d’un extrait le lendemain dans «Le Monde», repris par un article dans «Le Figaro» puis d’un grand mouvement sur Internet…

À propos de l’Auteur :

Michel SERRES est né le septembre 1930 à Agen. Après un parcours qui passe par l’école navale de Brest et l’école normale, il obtient l’agrégation de philosophie en 1955. Docteur en lettres en 1968. Ami de Michel Foucault, il est l’auteur de nombreux essais philosophiques. Il est également chroniqueur sur France-info.