les qualites leader confiance soi

les qualites leader empathie sens ecoute

Les compétences et les qualités de communication d’un leader

Une des compétences du leader est la communication. Un leader doit savoir manager son équipe, lui donner confiance et l’envie de participer au développement de l’entreprise. La façon de transmettre ces valeurs ne s’improvise pas. Le rôle d’un leader ne s’arrête pas à la transmission d’ordres reçus par sa hiérarchie. Il doit posséder des qualités de communication comme l’écoute et la capacité de motivation de son équipe.
Quels sont soft skills d’un bon leader ? Une bonne communication passe par l’application de soft skills dans la gestion de l’équipe. Par soft skills on entend la capacité du leader à concevoir et mener un projet ainsi que de faire preuve, notamment, d’intelligence émotionnelle et relationnelle.
La communication au sein d’une équipe est donc primordiale dans la manière de transmettre aux collaborateurs les informations. Apporter une vision de confiance, partager et motiver une équipe sont les points forts d’un bon leader.
Les qualités d'un leaders : la communication-1
Les qualités d'un leaders : la communication-1

La communication d’un leader passe par la transmission de la stratégie de l’entreprise

La stratégie commerciale et marketing est décidée par les dirigeants de l’entreprise. Chaque responsable la relaie ensuite aux différents collaborateurs. C’est à cet instant que les qualités d’un bon leader prennent toute leur importance. Comment transmettre la stratégie de l’entreprise afin qu’elle soit comprise par tous ? Imposer des choix doit s’énoncer de manière claire tout en étant à l’écoute des interrogations éventuelles des collaborateurs. Un passage en force ne mène à rien. C’est ici qu’entrent en jeu :
  1. l’intelligence émotionnelle, qui est la capacité de comprendre et d’anticiper les ressentis des collaborateurs ;
  2. l’intelligence relationnelle, qui participe à la présentation positive de la stratégie ;
  3. l’animation du projet, qui par une ouverture d’esprit à la créativité et la mise en place d’actions communes, mène l’équipe vers sa réussite.
Le leader doit donc être à même de transmettre et de répartir les objectifs d’un projet auprès de ses collaborateurs. Il se doit également de préciser la contribution individuelle de chacun, ce qui mènera son équipe et donc l’entreprise, à la réussite.

Le rôle d’un leader en entreprise est d’être à l’écoute

L’écoute est l’une des principales qualités du leader. Comprendre les difficultés de certains collaborateurs et leur apporter des solutions est gage d’une bonne entente et du maintien d’un esprit d’équipe entre tous. Cette écoute passe également par la capacité du leader à :
  1. adapter un poste de travail ;
  2. autoriser une absence ;
  3. prodiguer des conseils pertinents ;
  4. instaurer une relation de confiance entre tous.
Le leader, en tant que responsable, doit être à même de transmettre à sa hiérarchie, les éventuelles difficultés rencontrées par le personnel et de jouer le rôle d’une interface bienveillante où l’intelligence émotionnelle prend toute sa mesure.

Un bon leader se reconnaît dans la confiance que lui témoigne son équipe

Les formations en leadership insistent sur l’instauration d’un esprit de confiance et de soutien envers les collaborateurs. Sans cet esprit de confiance, comment conserver la motivation et l’envie de poursuivre les efforts pour atteindre les objectifs demandés par la direction de l’entreprise ? Le leader doit accorder sa confiance et le prouver au quotidien. Son rôle est de guider son équipe. La façon dont il entretient cette relation de confiance apporte définitivement une note positive dans l’envie de parfaire la mission confiée.
La confiance se décline en deux niveaux :
  1. La confiance d’affinité : elle est la confiance que l’on alloue à la famille et aux amis proches. Cette relation de confiance entraîne la notion d’appartenance à un groupe. Elle peut exister en entreprise lorsque des groupes internes (ce que l’on appelle des clans) se sont formés. La laisser se développer n’est absolument pas positif pour l’entreprise puisqu’elle divise rapidement.
  2. La confiance de rapprochement : elle nous fait accorder notre confiance à des personnes qui n’appartiennent pas à notre groupe. Ce modèle est celui qui doit être appliqué en entreprise. Le leadership et le management doivent construire un état d’esprit collaboratif et de culture globale de l’entreprise. Le développement de la notion d’appartenance à un clan doit être fait à tous les niveaux de l’entreprise, et non pas uniquement au sein d’un service.
Un leader, responsable d’une équipe, doit particulièrement travailler la confiance de rapprochement. Elle est beaucoup moins forte que la première et disparaît rapidement en cas de conflit. Cet état d’esprit appliqué à l’ensemble de l’entreprise donne d’excellents résultats lors de la gestion d’un projet, surtout si celui-ci demande un gros investissement entre les différents collaborateurs de l’entreprise.
Les qualités d'un leaders : la communication-2
Les qualités d'un leaders : la communication-2

Un management de qualité passe par une communication active

Qu’est-ce que la communication active ? Cette communication est basée sur des échanges réels entre les personnes. Elle exclut donc, du moins dans un premier temps, les échanges indirects par email ou documents d’information partagés. Cela signifie que le leader prend le temps d’informer ses collaborateurs de faits qui vont impacter leur quotidien dans l’entreprise.
La communication active dans le leadership répond à plusieurs critères :
  1. la prise en considération de chaque membre de l’équipe afin de vérifier que le message a bien été transmis ;
  2. la compréhension des doutes et des questions qui peuvent émerger ;
  3. l’attitude plus informelle des échanges.
Le résultat de ce modèle de relation intraentreprise apporte davantage d’échanges entre tous, et relance le processus d’écoute et de motivation des collaborateurs.
La communication passive peut ensuite être mise en place par l’envoi d’emails et de documents en relation avec le projet de l’entreprise. Ces éléments seront donc mieux compris et intégrés par l’équipe. Chacun se sentira alors libre d’apporter des idées et des commentaires, grâce à la communication active, la cohésion de l’équipe et l’ouverture préalable des échanges.

Le rôle du leader dans la formation et le développement des compétences d’une équipe

Un leader efficace doit rester au fait des nombreuses formations accessibles à son équipe. Le développement des compétences de celle-ci est un véritable plus pour l’entreprise et pour les différents collaborateurs. Participer à une formation d’entreprise relance la cohésion sociale si celle-ci est menée en groupe. Le développement des compétences insuffle très souvent un renouveau dans l’esprit d’équipe de collaborateurs.
Pourquoi un leader doit-il s’occuper du développement des compétences des membres de son équipe ? Il s’agit ici de reconnaître et d’apprécier les capacités de chacun à évoluer au sein de l’entreprise. L’employé se sent valorisé et développe une notion d’appartenance réelle à l’entreprise pour laquelle il travaille.
Pour conclure, on peut dire qu’un leader tient compte de l’aspect humain de sa mission. À la fois rapporteur des messages de la direction envers les collaborateurs et à l’écoute de son équipe, le leader instaure un climat de confiance, d’échange et de cohésion entre tous.
Nous vous recommandons ces autres pages :

les qualites leader confiance soi

les qualites leader empathie sens ecoute

Profilage : google_analytics