Le guide du leadership : définition et théories

Claude Lévy-Leboyer, professeur de psychologie du travail à l’université René Descartes de Paris V, a théorisé sur le leadership dans un ouvrage de 1998, La motivation dans l’entreprise : Modèles et stratégies. Elle y présente le leadership comme une notion d’influence sociale, par laquelle une personne amène un individu ou un groupe à atteindre des objectifs précis. À ce titre, il faut comprendre que le leadership permet d’influencer l’attitude des membres d’une même équipe, en les motivant et en les entraînant vers une vision commune. Un bon leader sait donc comment développer la motivation des individus qui l’entourent, mais aussi comment les diriger dans son sillage sans devoir faire preuve d’autorité.
En d’autres termes, le leadership désigne la capacité à aiguiller une personne ou un groupe, et donc à communiquer naturellement en ce sens. Pour mieux comprendre la notion de leadership et les différentes théories sur le sujet, faisons un tour d’horizon des informations à connaître.
Définitions et théories du leadership-1
Définitions et théories du leadership-1

Quels sont les différents types de leadership ?

Dans le monde du travail et de l’entreprise, il est possible de recenser différents types de leadership. Toutefois, certains d’entre eux peuvent ne pas convenir à l’équipe qui doit être dirigée, ce qui implique de savoir lequel est le plus approprié. Pour cela, il convient de prendre en compte les valeurs de l’entreprise ou de l’organisation, ainsi que les objectifs fixés et les personnalités de chaque personne concernée. À noter qu’il n’est pas non plus obligatoire d’adopter un seul et unique type de leadership, et qu’au contraire, choisir plusieurs approches simultanées peut être judicieux.
Avant d’aller plus loin, il faut comprendre qu’il existe de bons et de mauvais types de leadership. En effet, si un leadership positif améliore grandement la rentabilité d’une entreprise, ainsi que la productivité et le bien-être de ses membres, un leadership négatif peut, au contraire, être à l’origine de stress ou de burnout chez certains d’entre eux. Tentons de comprendre un peu plus en détail les types de leadership les plus souvent adoptés en entreprise.

Le leadership du laisser-faire

Le leadership du laisser-faire désigne une vision de non-intervention, dans laquelle le leader se contente du minimum d’intervention. Définitivement non autoritaire, cette relation donne la part belle aux membres de l’entreprise, notamment à ceux qui ont le plus d’expérience et de motivation. Même si elle contribue à développer la créativité et la liberté au travail, certaines personnes peuvent être perdues face à ce manque de structuration et de cadrage professionnel. Effectivement, tout le monde n’est pas capable de travailler en parfaite autonomie, surtout lorsque le manque d’expérience se fait encore sentir. Par conséquent, le leadership du laisser-faire convient plutôt à une équipe sûre d’elle et habituée à se prendre en main.

Le leadership autocratique

Le leadership autocratique s’apparente en quelque sorte au leadership autoritaire, puisque dans ce cas de figure, le leader est seul à prendre des décisions et à fixer les objectifs. Avec ce modèle, les pleins pouvoirs sont entre les mains d’une seule et unique personne. Pour prendre des décisions rapides et assurer une productivité minimum, ce type de leadership peut se montrer efficace. Cependant, le bien-être des membres de l’entreprise est complètement laissé de côté, ce qui entraîne un manque de motivation évident chez ces derniers. Au fil des années, le leadership autocratique tend à disparaître du monde du travail, même si certaines organisations continuent à le pratiquer.

Le leadership démocratique

À l’opposé du leadership autocratique vu ci-dessus, le leadership démocratique est celui qui convient le mieux à de nombreuses entreprises, notamment parce que ce modèle se base sur la participation de tous les membres. Le dialogue et la communication sont donc les deux piliers de cette vision, puisque le leader implique entièrement ses subordonnés dans chacune de ses décisions. Toutefois, en cas de désaccord sur les objectifs ou l’organisation, la résolution du problème peut demander un certain temps. Ainsi, l’équilibre du groupe peut être fragilisé si le leader ne parvient pas à mettre tout le monde d’accord.

Quels sont les différents styles de leadership ?

Comme nous avons pu le voir ci-dessus, il existe différents types de leadership, et donc inévitablement de leaders. Alors que certains sont sensiblement négatifs, d’autres obtiennent au contraire des résultats probants en entreprise. La plupart du temps, un bon leadership est le résultat de différents traits, notamment parce qu’il est nécessaire de pouvoir s’adapter à chaque situation possible.
Traditionnellement, on recense 6 styles de leaders :
  • le style visionnaire, avec un leader aux grands objectifs, pour lesquels il a besoin d’une équipe motivée et mobilisée autour de sa vision ;
  • le style bienveillant, avec un leader qui met l’accent sur l’être humain et le bien-être des membres de son équipe, quitte à mettre de côté les objectifs ;
  • le style participatif, avec un leader ouvert d’esprit et à l’écoute, qui base son leadership sur des échanges libres avec son groupe de travail ;
  • le style coach, avec un leader qui anticipe le devenir de chaque personne de son groupe, notamment en contribuant à leur développement personnel et à l’exploitation de leur potentiel ;
  • le style chef de file, avec un leader qui choisit de diriger en montrant l’exemple et en souhaitant être imité par les membres de son équipe ;
  • le style autoritaire, avec un leader qui ordonne et dirige avec fermeté, sans laisser place à la discussion ou à la communication avec son équipe.
Bien évidemment, ces différents styles de leadership peuvent être adoptés unilatéralement, ou au contraire, être cumulés avec d’autres visions complémentaires. L’essentiel est finalement de s’adapter au groupe à diriger, mais surtout à ses membres et à leur expérience du travail.
Définitions et théories du leadership-2
Définitions et théories du leadership-2

Comment définir le leadership participatif ?

Le leadership participatif est un style de management dans lequel le leader implique entièrement les membres de son équipe. Cela vaut notamment pour la prise des décisions, mais également pour l’organisation du service ou de l’entreprise. Chaque personne concernée est interrogée sur les grands sujets de l’activité et ses compétences sont toujours mises en valeur par le leader. Dans ce cas de figure, l’accent est donc véritablement mis sur l’intelligence collective et la créativité des subordonnés.
Pour mettre en place un leadership participatif, il est nécessaire de respecter quelques caractéristiques incontournables, parmi lesquelles :
  • le leader fixe des objectifs en accord avec ses subordonnés ;
  • les membres de l’équipe mettent en place des approches permettant d’atteindre les objectifs ;
  • le leader laisse une grande autonomie à son groupe de travail ;
  • le leader encourage les initiatives et contribue au développement personnel des membres de son équipe.
Afin d’être un bon leader participatif, certaines qualités sont néanmoins requises, notamment pour fédérer une équipe solide et motivée. Par conséquent, la personne en charge de ce rôle doit pouvoir déléguer une partie de ses responsabilités à son équipe et savoir donner sa confiance à ses subordonnés. De même, elle doit être à l’écoute, pour entendre les besoins et attentes de son groupe, tout en valorisant les membres de l’entreprise avec lesquels elle travaille. Enfin, le leader doit pouvoir communiquer avec ses subordonnés, afin de les inciter à s’exprimer librement.
Cela va de soi, le leadership participatif permet aux membres d’une équipe d’être activement impliqués dans leur entreprise. Ainsi, ces derniers sont bien plus motivés et productifs, d’autant plus qu’ils créent un véritable attachement à la société. Néanmoins, en cas de difficultés nécessitant une prise de décision rapide, un trop grand nombre d’idées et d’initiatives peut devenir un frein pour le leader. Entre d’autres termes, ce style de management se prête surtout à une équipe expérimentée, déjà confrontée à de nombreuses difficultés et capable de s’autoréguler en toute situation.

Quelles sont les lois irréfutables du leadership ?

Selon John Maxwell, expert en leadership, il existe 21 lois irréfutables en la matière. Chacune d’entre elles concerne une règle inaliénable, qui permet à tout leader de comprendre les caractéristiques du leadership et les conditions dans lesquelles il peut le mettre en place. Considéré comme une véritable Bible aux yeux de nombreux spécialistes, son ouvrage Les 21 lois irréfutables du leadership rassemble tous ces aspects primordiaux, dont voici le détail :
  • la loi du plafond ;
  • la loi de l’influence ;
  • la loi du processus ;
  • la loi de la navigation ;
  • la loi de la parole ;
  • la loi de la confiance ;
  • la loi du respect ;
  • la loi de l’intuition ;
  • la loi du magnétisme ;
  • la loi de la connexion ;
  • la loi du cercle ;
  • la loi de l’émancipation ;
  • la loi de la reproduction ;
  • la loi de l’adhérence ;
  • la loi de la victoire ;
  • la loi de l’élan ;
  • la loi des priorités ;
  • la loi du sacrifice ;
  • la loi du timing ;
  • la loi de la croissance explosive ;
  • la loi de l’héritage.
Bien entendu, abordées de manière aussi sommaire, ces différentes règles ne signifient pas grand-chose. Pourtant, l’instauration d’un leadership en entreprise, quel qu’il soit, passe par la compréhension totale de la personnalité du leader. Sorte de guide de conduite du leadership, ces 21 lois irréfutables sont accessibles à tous, même aux leaders débutants qui manquent encore d’expérience.
Nous vous recommandons ces autres pages :

Questions fréquentes

Leadership - Comment être légitime au sein de son équipe ? 

Voici quelques façons de vous établir comme une personne légitime au sein de votre équipe et ayant de l'autorité aux yeux de vos pairs :
- Identifiez vos points forts et comment ils aideront l'équipe
- Gardez l'esprit ouvert sur les pensées et les idées des autres
- Croire en ce qu'ils disent, même s'ils ne croient pas en eux-mêmes
- Aidez les autres à faire avancer leur propre carrière si vous en avez l'opportunité

Comment choisir son style de leadership ?

Le style de leadership est un terme qui fait référence à la façon dont un leader responsabilise et motive son équipe. Il est important de trouver le bon style de leadership pour la culture de votre entreprise afin qu'elle puisse réussir. Afin de déterminer quel style de leadership fonctionnera le mieux pour votre entreprise, vous devez effectuer une analyse approfondie. Cela comprend l'examen des réussites et des échecs passés, l'évaluation de la culture de l'entreprise et la compréhension de ses objectifs actuels.

Leadership - Comment découvrir la personnalité de ses collaborateurs ?

Le test de personnalité est l'un des moyens les plus populaires de découvrir la personnalité et les caractéristiques d'un collègue. Les gens utilisent cette méthode depuis de nombreuses années pour mieux comprendre les autres cultures et origines. Quatre caractéristiques principales définissent la personnalité d'une personne : introvertie/extravertie, consciencieuse/non consciencieuse, agréable/désagréable et optimiste/pessimiste. Le test mesure comment ces quatre traits se rapportent aux vôtres afin de déterminer quel type de personne vous êtes.

Leadership du laisser-faire : Pourquoi choisir ce style de leadership ?

Le philosophe français Jean-Jacques Rousseau croyait au leadership du laisser-faire - l'idée que les individus sont capables de se diriger eux-mêmes sans qu'une figure d'autorité ou un leader leur dise quoi faire. Bien que cela puisse sembler risqué au début, cela s'est avéré être un succès à maintes reprises. Le leadership laisser-faire est avantageux en donnant aux employés la liberté de choisir les tâches qu'ils souhaitent accomplir et la manière dont ils souhaitent être gérés. Ce type de leadership peut grandement contribuer à améliorer la productivité et le bonheur des employés, car il aide à réduire les niveaux de stress.

Leadership du laisser-faire : Comment l'adopter ? 

Le leadership laisser-faire est un style de leadership qui repose sur l'autonomisation des salariés et la délégation d'autorité. Par exemple, le leader  peut attribuer des tâches à des membres individuels de l'équipe, telles que la gestion d'un problème de service client. Il peut également permettre aux membres de l’équipe de prendre des décisions par eux-mêmes sans avoir besoin de son approbation. Dans ce style, les dirigeants ne dictent pas ce que les gens vont faire ou comment ils doivent le faire ; ils font confiance à leurs employés et les encouragent à prendre plus de responsabilités.

Leadership autocratique - Quelles sont ses inconvénients ?

La montée du leadership autocratique dans les affaires a été une préoccupation majeure au cours des dernières décennies. Ces dirigeants ne comprennent pas l'importance des idéaux démocratiques et, par conséquent, finissent par compromettre le succès de leur entreprise et perdre la confiance des clients. Cela crée un environnement où les employés se sentent très sous-évalués et manquent d'enthousiasme pour leur travail. Lorsque le leadership est autocratique, il est difficile pour les employés de remettre en question les décisions de leur leader. Bien que cela puisse être pratique pour le leader, cela peut conduire à des échecs commerciaux.

Leadership autocratique : Comment l'éviter ? 

Pour éviter le leadership autocratique, les entreprises doivent bien gérer leurs interactions avec les employés et les clients. Il existe de nombreuses façons de le faire comme : 
-organiser des séances de brainstorming,
-discuter de différentes idées avec d'autres, 
-avoir l'esprit ouvert et être plus collaboratif en général.

Leadership : Pourquoi autonomiser ses collaborateurs ? 

Afin d'augmenter la productivité, il est important que les organisations donnent à leurs employés une autonomie dans tous les aspects de leurs rôles professionnels. Les entreprises devraient laisser à leurs employés la liberté et la flexibilité de choisir comment ils passent leur temps au travail ainsi que d'où ils veulent faire leur travail. Une telle autonomie augmente l'engagement et la satisfaction des employés.

Diriger une équipe à distance : Comment procéder ? 

La gestion à distance est une tendance croissante qui existe depuis plusieurs années. Il permet aux employés de travailler de n'importe où tout en faisant partie d'une équipe organisationnelle. Des études montrent que les travailleurs à distance sont plus engagés, productifs et heureux que ceux qui travaillent au bureau, car ils ont plus de liberté pour travailler à leur propre rythme. Les logiciels de gestion à distance sont très utiles pour les entreprises et les organisations qui doivent garder un œil sur leurs employés, leurs clients ou leurs machines.
Aussi, les outils de collaboration tels que le chat, la vidéoconférence, le partage de documents, le partage d'écran et les tableaux blancs sont utiles pour le management à distance.

Leadership : Comment apprendre à déléguer des tâches ? 

Il est important de connaître les forces et les faiblesses des membres de votre équipe afin de déléguer les tâches en conséquence.. La délégation peut être source de changement pour les entreprises qui souhaitent rendre leur culture de travail plus flexible et dynamique. La meilleure façon d'y parvenir est de s'assurer que la direction à tous les niveaux sait quand et comment déléguer des tâches sans délaisser les objectifs ou le contrôle de l'entreprise. La délégation est considérée comme l'une des compétences les plus importantes sur le lieu de travail. Selon Forbes, la capacité d'un leader à déléguer efficacement le rend plus efficace.

Leadership : Pourquoi stimuler la créativité des collaborateurs ?

La créativité est un facteur important pour la croissance d'une entreprise car elle conduit à l'innovation, ce qui est bon pour les affaires et la reconnaissance de la marque. Lorsque les gens ont des idées plus créatives, ils sont capables de trouver des solutions innovantes aux problèmes qui pourraient survenir à l'avenir. Cela les aide également à s'exprimer plus pleinement dans leur travail, ce qui leur donne l'impression d'être chez eux et heureux dans leur travail. 

Leadership démocratique : Quelles sont ses avantages ?

Diriger une entreprise est l'une des tâches les plus difficiles pour tout entrepreneur. Il doit y avoir un équilibre entre l'innovation et la stabilité afin de faire passer une entreprise du concept à la réalité. Le style de leadership démocratique peut aider à établir cet équilibre. Il implique tout le monde dans l'entreprise - employés, clients et investisseurs - travaillant ensemble dans le sens la vision de l'entreprise. Ce style de leadership  crée une culture inclusive où les gens se sentent habilités à apporter leurs compétences et leurs talents individuels pour aider à améliorer l'organisation, sa position sur le marché et la réussite financière globale.

Leadership démocratique : Comment le mettre en œuvre ? 

Les structures démocratiques ne sont pas trop difficiles à mettre en œuvre dans la plupart des entreprises, mais il est important que les leaders soient conscients du fonctionnement de ces systèmes et de la manière dont ils peuvent soutenir leurs employés contre l'exploitation par d'autres membres de l'entreprise.
Voici quelques principes du leadership démocratique à prendre en considération :
- Transparence : Promouvoir la transparence dans le processus décisionnel ; cela comprend le partage d'informations et un dialogue public
- Inclusivité : Inclure toutes les parties prenantes dans le processus de prise de décision
- Équité : S'assurer que les personnes d'origines différentes ont la possibilité de participer au processus de prise de décision.

Leadership - Comment instaurer le dialogue dans son équipe ? 

L'écoute est l'une des compétences les plus importantes pour instaurer le dialogue. Le leader doit écouter ce que l'employé a à dire et en tenir compte avant de décider comment il souhaite réagir. Les dirigeants doivent également éviter d'interrompre ou de porter des jugements dans leurs réponses et se concentrer uniquement sur l'écoute. Le dialogue en tant que forme de communication est également utilisé par  les dirigeants d'entreprise pour améliorer la qualité du service client, qu'il soit en ligne ou hors ligne. Ce type de dialogue permet aux entreprises de se connecter émotionnellement avec leurs clients et de mieux comprendre leurs besoins.

Comment fédérer les membres d'une équipe ?

Il existe différentes manières de constituer une équipe. Une façon consiste à utiliser un test de personnalité conçu pour identifier les talents de chaque individu et trouver des personnes aux compétences complémentaires. Aussi, vous mettre vos forces en commun. Cela signifie que vous devrez évaluer vos propres forces et faiblesses afin de trouver des personnes possédant des compétences complémentaires et pouvant vous aider à faire ressortir le meilleur les uns des autres. Les membres de l'équipe doivent pouvoir s'entraider, partager leurs compétences et apporter leur soutien en cas de besoin. Toutes ces choses contribuent à l’unité d’une équipe.

La Pyramide de Maslow : Qu'est-ce que c'est ?

La pyramide des besoins de Maslow est un modèle qui décrit les besoins psychologiques. La pyramide a cinq niveaux : les besoins physiologiques, les besoins de sécurité, les besoins d'appartenance, les besoins d'estime et enfin la réalisation de soi. Elle peut s'appliquer à différentes industries, y compris le marketing. Cette théorie est très utile pour les spécialistes du marketing car elle les aide à comprendre le besoin humain derrière leur produit et à comprendre ce qu'ils doivent faire pour atteindre les gens à un niveau plus profond.

Leadership - Comment accompagner le changement en entreprise ?

Il est important que les entreprises puissent devancer leurs concurrents en reconnaissant les changements en avance et en se préparant en conséquence. Cela implique non seulement de considérer quelles nouvelles technologies entreront en jeu, mais aussi comment elles pourraient affecter votre modèle commercial ou comment vous pourriez adapter votre propre modèle commercial.

Leadership bienveillant - Comment prendre soin de soi-même ? 

La chose la plus importante pour prendre soin de vous-même, c’est de s'assurer que vous ne passez pas trop de temps sur votre travail et que vous ne négligez pas le reste de votre vie.  En ayant une vie équilibrée, les leaders peuvent  donner le meilleur d'eux-mêmes. Pour être en pleine forme, les leaders ont diverses options à leur portée :
-se faire masser, 
-manger des aliments sains, 
-faire une promenade, 
-méditer ou faire de l'exercice tous les jours.

Leadership bienveillant - Comment prendre soin de ses collaborateurs ?

Éviter l'épuisement professionnel est important pour la croissance et la productivité de toute entreprise. Les employeurs devraient toujours faire un effort pour s'assurer qu'ils donnent à leurs employés le soutien dont ils ont besoin pour réussir. Gardez à l'esprit les besoins et les préférences de vos employés lors de la planification de leur journée de travail. De plus, évitez de créer une culture où il y a beaucoup de stress ou de pression sur les travailleurs pour qu'ils soient performants puisque cela peut être préjudiciable à la fois pour l'employeur et l'employé.

Pourquoi faire appel à un coach en leadership ?

Un coach en leadership est une personne qui aide à dirigeants à s'améliorer en les guidant vers la réalisation de leurs objectifs personnels tout en contribuant à la croissance de l'organisation. Pour être un leader efficace, il faut avoir au moins trois choses : la confiance, les connaissances et les compétences. Un bon coach peut vous aider à les développer afin que vous puissiez réussir dans votre rôle de leader.

Style visionnaire : Comment l'adopter ? 

Pour être un leader visionnaire, il faut avoir la capacité d'exprimer la vision et une compétence précieuse qui va avec. Les leaders avec ces traits sont capables d'inspirer les autres et de prendre en charge leur propre destin. Le leadership visionnaire ne consiste pas à suivre ce qui est populaire, mais ce qui est pertinent. Un leader visionnaire a un œil sur les liens entre des choses apparemment sans rapport, ce qui lui permet de voir la situation dans son ensemble. Il sait également utiliser des histoires et des métaphores, ainsi que d'autres outils de communication, de manière efficace afin de rassembler les gens autour de sa vision.

Quelle est l'importance de la communication dans une équipe ? 

La communication est un élément clé de la dynamique d'équipe qui peut aider les gens à se sentir valorisés et plus intégrés dans l'équipe. Si un membre n'est pas en mesure de bien communiquer, son travail en sera affecté. La communication peut être améliorée grâce à l'utilisation d'outils de collaboration d'équipe. Lorsqu’il y a des malentendus et des problèmes de communication, définissez des règles de base sur la manière de mener des conversations en groupe.

Leadership participatif - Comment développer l'intelligence collective ?

L'intelligence collective est une pratique stratégique qui aide les organisations à augmenter leur productivité et à réduire leurs coûts en tirant parti des talents créatifs. Il s’agit de la capacité à prendre des décisions basées sur la connaissance collective des personnes. Il fait référence à des méthodes et des systèmes non hiérarchiques pour la résolution collaborative de problèmes, qui comprennent des groupes auto-organisés et autogérés. Les personnes participant à l'intelligence collective sont non seulement encouragées à penser de manière créative, mais apprennent également à être créatives dans différents domaines tels que l'art, le marketing, le design ou la technologie.

Leadership participatif - Quelles sont les avantages de ce style ? 

Le leadership participatif est un style de leadership qui met l'accent sur l'intégration de la voix de tous les employés dans le processus de prise de décision. Les avantages du leadership participatif sont divers : 
-une satisfaction accrue des employés, 
-une meilleure santé organisationnelle, et 
-une productivité améliorée et une durabilité améliorée.

Leadership - Comment prendre les décisions ?

Les personnes ont différentes façons de traiter l'information et de percevoir les situations. Ces différences peuvent influencer leurs décisions d'une manière ou d'une autre. Par conséquent, il est important qu'un individu ou une organisation comprenne son propre style de pensée afin de pouvoir le mettre en œuvre de manière appropriée dans son processus de prise de décision. En ce qui concerne la prise de décision, il existe trois approches principales : la prise de décision intuitive, la prise de décision inductive et la prise de décision déductive.

Leadership - Comment valoriser ses collaborateurs ?

Les dirigeants doivent valoriser leurs employés et leur offrir des opportunités. Ils leur donnent un sens du but, de l'accomplissement et de la satisfaction en offrant des opportunités de croissance. Le premier travail du leader est de déterminer quels sont les points forts des employés afin d'identifier comment ils peuvent être utilisés au mieux dans l'entreprise. C'est là que les évaluations de la personnalité entrent en jeu. Les dirigeants doivent également écouter attentivement leurs employés tout en prenant des notes sur tout ce qu'ils mentionnent qui pourrait affecter l'entreprise (par exemple, un changement dans l'entreprise ou l'industrie).

Comment briser le plafond de verre ?

Le plafond de verre peut être difficile à briser. Plusieurs facteurs contribuent au plafond de verre. Certains d'entre eux sont le manque de compétences interpersonnelles, la peur d'être jugés et une résistance au changement. Une façon de briser le plafond de verre est de s'entourer de personnes qui se ressemblent. Cela peut leur permettre d'être plus à l'aise dans leur peau et de ne ressentir aucune pression lorsqu'il s'agit de rechercher des promotions ou d'atteindre certains objectifs.

Leadership : comment avoir de l'influence ?

Le leadership consiste à avoir de l'influence sur les autres, à les rallier et à les influencer pour obtenir le résultat souhaité. Les meilleurs leaders sont ceux qui peuvent inspirer les membres de leur équipe, leur donner des objectifs clairs et les tenir responsables du travail qu'ils font. Il y a trois qualités principales d'un bon leader : la confiance, le charisme et la vision. Elles sont importantes pour influencer les gens. Lorsque les gens voient que quelqu'un est confiant, ils ont tendance à être plus disposés à le suivre. 

Comment faire confiance à ses collaborateurs ? 

La confiance est un aspect crucial sur le lieu de travail. Si vous voulez que vos employés fassent de leur mieux, vous devez leur faire confiance. Il existe des moyens de renforcer la confiance, notamment en organisant des réunions régulières, en utilisant des évaluations de performance et en ayant des canaux de communication ouverts. Une façon d'établir la confiance est d'être transparent sur vos décisions. Cela aide les employés à se sentir plus à l'aise de travailler avec vous, car ils savent ce que l'on attend d'eux. Une autre façon consiste à donner aux employés la parole sur la gestion de l'entreprise avec un pouvoir de décision qui peut avoir un impact sur leur carrière. Le dernier moyen consiste à établir une bonne relation avec vos employés où ils se sentent suffisamment à l'aise pour partager avec vous leurs préoccupations et questions personnelles concernant l'entreprise sans jugement ni crainte de répercussions.

Leadership : comment donner du sens à son travail ?

De nombreuses personnes qui n'ont jamais travaillé dans le monde de l'entreprise sont curieuses de savoir comment donner du sens à leur travail en entreprise. Ils veulent savoir ce qui en vaut la peine et ce qu'ils peuvent apporter. La plupart des gens trouvent un sens à leur travail lorsqu'ils ont l'impression de faire quelque chose de bien pour les autres, ce qui signifie faire une différence et faire partie de quelque chose de plus grand qu'eux-mêmes.  En identifiant son Ikigai, on peut facilement donner du sens à son travail.

Leadership - Comment incarner les valeurs de son entreprise ?

Il existe de nombreuses valeurs qu'une entreprise peut incarner, chacune ayant un impact différent sur les personnes qui travaillent dans l'entreprise ou les clients qu'elle sert. Afin d'incarner ces valeurs, les employés doivent d'abord les identifier et décider comment ils peuvent intégrer ces valeurs dans leurs actions quotidiennes. Un exemple de valeur qui pourrait être incarnée par une entreprise est la qualité. La qualité est souvent associée au fait de s'assurer que vous fournissez ce que votre client veut et d'offrir un bon rapport qualité-prix. Cela pourrait se faire en offrant un service client et en s'assurant que chaque produit est de haute qualité avant qu'il ne quitte vos mains pour arriver à destination.

Quelle est l'importance de la légitimité pour le leader ?

La légitimité du leader est importante car elle affecte directement sa position au sein du groupe. Les dirigeants avec des niveaux élevés de légitimité, tels que ceux qui ont été élus démocratiquement, sont plus susceptibles d'atteindre leurs objectifs. Pour être perçus comme légitimes par le groupe, les dirigeants doivent maintenir un équilibre entre pouvoir et performance. Ils doivent offrir des opportunités de contribution d'autres personnes afin de favoriser la connexion avec eux et d'accroître leur légitimité.

Leadership - Comment faire preuve de reconnaissance ?

Il est important pour les organisations expriment la reconnaissance car cela crée un sentiment d'appartenance  Elle a un impact sur la rétention et la productivité des employés. Par conséquent, les responsables des ressources humaines recherchent le meilleur moyen de montrer leur reconnaissance aux employés.
Voici les quatre principales pratiques RH utilisées aujourd'hui sur le lieu de travail :
1. Prix de l'employé du mois
2. Prix du meilleur interprète du mois
3. Programme de reconnaissance du leadership
4. Prix du membre de l'équipe de l'année
À mesure que notre façon de travailler évolue, la façon dont nous récompensons nos employés doit évoluer. Il ne s'agit plus seulement de bonus en espèces ou d'avantages. Cela demande de la créativité et de la réflexion sur ce qui compte le plus pour votre équipe.

Comment faire une écoute active ?

L'écoute active a été décrite pour la première fois par Carl Rogers en 1951. Il croyait que les gens se sentent compris lorsqu'ils se sentent vus, entendus et compris par leur auditeur. L'écoute active est une compétence importante pour tout communicateur ; cela vous aide à mieux comprendre ce que la personne avec qui vous parlez essaie de communiquer et à vous assurer que vous comprenez correctement le message. Il ne s'agit pas de ce que vous dites, mais de la façon dont vous le dites. Vous devez faire preuve d'empathie et de s'assurer que la personne a la possibilité de s'exprimer sans se sentir jugée ou interrompue. 

Leadership - Quels sont les divers types de légitimité ? 

La légitimité qui doit être pris au sérieux pour devenir un leader respectée. Il est créé en trouvant le bon équilibre entre les ingrédients dont les gens ont besoin pour vous faire confiance et les qualités que vous pouvez défendre. Il peut être divisé en trois catégories :
- La légitimité culturelle : dans quelle mesure la société est-elle d'accord avec la validité de cette chose.
- Légitimité de croyance : si une entité a le droit d'exister et de se comporter d'une certaine manière.
- Légitimité des actions : si une entité a le pouvoir de faire ce qu'elle fait et de prendre des décisions qui affectent la vie et les moyens de subsistance des personnes.

Quels sont les  principaux rôles de leadership ? 

Il est important d'être conscient des différents rôles de leadership qui existent et des capacités sur lesquelles ils se concentrent. Cela nous permettra de développer des compétences de leadership efficaces, ce qui est vital dans tous les aspects de notre vie. Il existe quatre principaux rôles de leadership identifiés par Simon Sinek : leader, enseignant, capitaine et challenger.

Comment évaluer le leadership ? 

Le leadership est un ensemble de valeurs, d'actions et de compétences qui définissent qui vous êtes en tant qu'individu et le rôle que vous jouez dans votre organisation. Nous pouvons évaluer les compétences en leadership en examinant la capacité de la personne à communiquer efficacement et à établir des relations avec les gens. Nous devons également évaluer leur capacité à assumer la responsabilité des décisions et à penser stratégiquement.

Leadership : comment faire la structuration de son organisation ? 

La structuration de votre entreprise est un élément crucial de la planification de votre entreprise. Cela vous aide à créer des règles pour l'entreprise, à déterminer qui devrait être responsable de quoi et à décider ce qui se passera si les choses tournent mal. L'importance de structurer votre entreprise est immense, car le succès ou l'échec futur de votre entreprise pourrait reposer sur la façon dont vous l'avez fait.  Le leader définit l'orientation et la vision de l'entreprise ; tandis que d'autres membres assument des rôles spécifiques tels que directeur marketing ou directeur financier (CFO).

La grille managériale : qu'est-ce que c'est ?

La grille managériale est un outil d'analyse qui permet aux managers d'avoir une vue d'ensemble de leur entreprise et de ses salariés. Cela peut les aider à déterminer où se trouvent leurs forces et leurs faiblesses. Cela peut également les aider à réfléchir à la manière dont ils peuvent améliorer les performances de l'entreprise.
Le responsable commence par noter toutes les compétences ou connaissances, les qualités personnelles et les réalisations de ses employés dans la rangée supérieure. Ils notent ensuite tous les objectifs et aspirations qu'ils ont pour leur entreprise sur le côté gauche de la grille. Enfin, ils notent les choses qui pourraient entraver ces objectifs sur la rangée du bas.
Le gestionnaire utilise ensuite deux outils différents pour analyser chaque colonne : une analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces) et une analyse PEST (politique/sociale/économique/technologique).

La gestion intermédiaire : c'est quoi ? 

Le poste de gestion intermédiaire est la prochaine étape après la gestion d'un seul projet ou service. Cela implique d'être capable de prioriser les projets et d'élaborer des plans qui impliquent plus d'un membre de l'équipe et plus d'un projet à la fois. Cela nécessite de travailler avec des personnes de différents services afin de coordonner les projets de la manière la plus efficace possible. La gestion intermédiaire implique également d’avoir des compétences en leadership qui peuvent motiver les gens, une solide éthique de travail et défendre les membres de votre équipe lorsqu'ils ne reçoivent pas l'aide dont ils ont besoin.

Pourquoi adopter le style de gestion horizontale ?

L'idée principale de la gestion horizontale est que les cadres supérieurs ne doivent pas se concentrer sur la gestion de l'entreprise ; au lieu de cela, ils devraient se concentrer sur la stratégie et la planification. Ils devraient consacrer plus de temps à l'élaboration de plans de croissance à long terme. Il a été prouvé que le passage d'une gestion verticale à une gestion horizontale améliore l'efficacité et la créativité dans les organisations. La gestion horizontale permet également une meilleure délégation des responsabilités et augmente la confiance entre les employés.

Leadership : faut-il adopter la gestion verticale ?

L'un des avantages de la gestion verticale est que vous pouvez attribuer des tâches et des responsabilités à des personnes possédant les compétences nécessaires pour les mener à bien. L'inconvénient est qu'il peut être difficile pour les personnes ayant plus d'un ensemble de compétences de rester dans l'équipe si elles veulent différents types de travail. La gestion verticale fonctionne mieux lorsque les gestionnaires sont capables d'être flexibles sur la manière dont les membres de leur équipe contribuent au projet dans son ensemble.

Quelle est l'approche du leadership des théories X et Y ? 

L'approche de leadership des théories X et Y consiste à prendre une décision consciente de prendre un risque afin de devancer la concurrence. L'approche de la théorie X est souvent qualifiée de type de leadership « moi d'abord » et elle se concentre sur les gains à court terme tout en négligeant les conséquences à long terme. D'autre part, l'approche de la théorie Y est souvent qualifiée de type de leadership « nous d'abord » et se concentre sur la création d'un environnement qui favorise la collaboration entre les employés.

Leadership : que retenir de la théorie des quatre systèmes de Rensis Likert ? 

La théorie des quatre systèmes de Rensis Likert concerne les sources de motivation du comportement humain. C'est une théorie populaire en psychologie sociale et elle a été appliquée dans divers domaines tels que l'éducation, le marketing et la gestion. Les quatre systèmes sont : motivation intrinsèque, motivation extrinsèque, conformité et amour conditionnel.
Chaque système a ses propres effets positifs et négatifs sur les gens. Par exemple, lorsque vous avez un système intrinsèque qui est activé dans votre vie, vous vous sentirez plus heureux et plus satisfait de votre vie - mais l'inconvénient est que vous ne serez peut-être pas aussi productif au travail que si votre système extrinsèque était actif.

La théorie du continuum des styles de leadership : que faut-il savoir ? 

La théorie du continuum des styles de leadership a été introduite pour la première fois par Peter Drucker en 1954. La théorie du continuum des styles de leadership est une théorie de la gestion qui explique les styles de leadership comme un continuum. Cela suggère qu'il existe de nombreuses façons différentes pour les leaders de diriger les membres de leur équipe, chacune avec ses propres avantages et inconvénients.
Pour que votre style de leadership soit efficace, vous devez tenir compte de vos valeurs personnelles et de leur lien avec les résultats souhaités. Par exemple, si vous voulez que les gens suivent votre exemple parce que vous êtes un bon leader, cela signifie que vous appréciez le respect et le soutien des autres. Vous avez également besoin d'une stratégie qui s'aligne sur vos valeurs ainsi que sur le résultat que vous désirez, comme créer la confiance avec les employés ou les impliquer dans leur travail.

La théorie du leadership situationnel : qu'est-ce que c'est ?

Le leadership situationnel est une théorie qui se concentre sur l'adaptation de votre style de leadership à la situation spécifique dans laquelle vous vous trouvez. Que vous ayez une approche analytique ou visionnaire du leadership dépendra de la situation et du type de personnes que vous dirigez. Il est important que les dirigeants comprennent leurs propres forces et faiblesses afin qu'ils puissent se concentrer sur ce qu'ils font le mieux. 
Le leadership situationnel est l'une des théories les plus récentes en gestion et a également été considérée comme controversée. La théorie du leadership situationnel a été initialement développée par Francesca Gino et Mihaly Csikszentmihalyi dans leur article « The Situational Leadership Framework » publié dans la Harvard Business Review.

Comment encourager la culture d'équipe ?

Afin d'encourager la culture d'équipe, il est important de comprendre quels sont les différents éléments d'une culture. Ceux-ci incluent des choses comme la mission, les valeurs, les personnes et le leadership. Une grande partie de la création d'une culture d'équipe consiste à trouver un moyen de faire en sorte que les gens se sentent valorisés dans leur travail. Aussi, vous devez également offrir aux employés des opportunités d'interagir les uns avec les autres, comme des happy hours au bureau ou des activités engageantes comme le bowling ou le paintball.

La théorie du leadership transformationnel : qu'est-ce que c'est ?

Le leadership transformationnel est une théorie qui considère le leadership comme un processus qui façonne l'avenir d'une organisation. Cela signifie que les dirigeants veulent créer une vision pour leur organisation et fournir les ressources nécessaires à l'organisation pour la poursuivre. Ils impliquent également leurs adeptes dans cette vision. Les leaders transformationnels dans les organisations sont plus susceptibles de mener leurs collaborateurs vers le bonheur, le succès et l'épanouissement que les leaders traditionnels. Les leaders transformationnels sont également plus susceptibles d'être satisfaits d'eux-mêmes parce qu'ils ont l'impression de devenir de meilleures personnes chaque jour en menant le changement qu'ils souhaitent au sein de leurs organisations.

Comment certifier les connaissances en leadership ?

Les connaissances en leadership ne s'acquièrent pas du jour au lendemain, mais il faut du temps et des efforts pour maîtriser ces traits. Pour commencer à évaluer vos connaissances en leadership, vous devez identifier les domaines dans lesquels vous pensez exceller le plus : planification, communication ou stratégie.  La certification des connaissances en leadership peut être difficile car elle nécessite une énorme quantité de connaissances ainsi qu'une expertise dans divers domaines qui seront testés au cours du processus. L’évaluation est également faisable via  divers moyens, notamment des évaluations basées sur les compétences, sur la personnalité et même des mentions sur les réseaux sociaux.

Leadership : que savoir sur la loi du magnétisme ?

En dehors de la conceptualisation physique, la loi du magnétisme est également liée à la façon dont les gens se comportent  : il s’agit du magnétisme social ou la sociométrie. Ce magnétisme traduit la façon dont nous attirons ou repoussons les gens avec nos comportements. Le magnétisme personnel d'un individu peut être mesuré par le magnétisme social qui est influencé par des variables sociométriques telles que l'âge, le sexe, le statut socio-économique et le type de personnalité. Selon le Dr Lillian Glass, experte en leadership et auteur de "Leadership Lessons from the Greatest Leaders", la loi du magnétisme peut être appliquée à toutes sortes de choses, des amitiés aux partenariats commerciaux.

leadership tout savoir leadership

quels types leadership

Profilage : google_analytics