ikigai vs burnout

Les neuf ennéatypes – Partie 2

Pourquoi la culpabilité est le fondement du complexe de l'usurpateur ?

Élodie, 45 Ans, ancienne RH d'un groupe industriel dans le BTP,
en période de création de son activité de coach,
me confie  :

"Chaque matin, lorsque j'arrive au bureau, je me trouve devant une grande feuille blanche.
Je ne sais pas si cela vous est déjà arrivé, ou non,
mais lorsque cela m'arrive, je ressens comme un grand tourbillon...

Je me demande quelles sont les actions qui vont me permettre de faire décoller mon business, 
je rêvasser, 
je navigue sur le net,
je vais sur Linkedin,
tente de rédiger un article ...."

Cela s'appelle, pour moi Coach business et analyste transactionnel certifié, de l'agitation.

Comment sortir du complexe de l'usurpateur ?

Dans cet article, je vous propose de comprendre
pourquoi la culpabilité est le fondement du complexe de l'usurpateur.

Et donc de trouver des pistes de réflexion pour en sortir 

Comprendre le complexe de l'usurpateur

Le complexe de l'usurpateur,
aussi syndrome de l'imposteur ou encore syndrome de l'autodidacte,
est une forme de doute maladif,
qui consiste à avoir du mal à s'approprier la propriété de ces réalisations personnelles.

Les dirigeants qui souffrent du complexe de l'usurpateur
ont du mal à s'attribuer la paternité de leurs travaux
et attribuent leurs succès,
ou celui de leur entreprise à des éléments ou à des personnes extérieures
comme la chance, une rencontre inopinée, etc.

Du coup,
ils se perçoivent comme des usurpateurs qui abusent de leurs clients,
de leurs collaborateurs,
et ils s'attendent à être démasqués un jour ou l'autre...

Le complexe de l'usurpateur
est une calamité pour le développement commercial de votre entreprise,
parce que pendant le temps ou vous êtes dans la victimisation,
vous ne mettez pas en oeuvre les actions commerciales nécessaires au développement de votre boite !

L'agitation est une forme de passivité

L'agitation est une forme de passivité.

Selon Aaron et Jacqui Schiff (Des Analystes Transactionnels de la première heure),
la Passivité serait un ensemble de comportements qui pourraient se résumer ainsi :

"Comment puis-je m'y prendre pour ne pas résoudre ce problème ? ".

Même si la passivité,
n'est pas un comportement conscient,
le problème reste non résolu,
alors qu'une solution est possible.

Selon Aaron et Jacqui Schiff distinguent quatre formes de comportements passifs :
  1. L'Abstention ou Ne Rien Faire : L'énergie est employée à inhiber ses réactions
  2. La Suradaptation : La personne ne se fixe pas d’objectif personnel afin de résoudre un problème, mais essaie d’accomplir ce qu’il croit être l’objectif de quelqu’un d’autre.
  3. L'Agitation : c'est à dire le fait de mettre en oeuvre un nombre importante d'activité n'ayant rien à voir avec le problème ou le sujet à résoudre dans l'instant présent.
  4. L'Incapacitation ou la violence : qui s’exprime généralement par une décharge d’énergie. Elles sont des tentatives pour préserver la symbiose au moment où elle est rompue. Aucune réflexion ne peut être discernée. La personne n’accepte aucune responsabilité pour son comportement

Pourquoi la plupart des Dirigeant culpabilisent ?

Comme Élodie,

la plupart des dirigeants de TPE et parfois même de PME ou d'ETI,
que j’accompagne culpabilisent :

- soit parce qu'il ne savent pas comment s'y prendre pour développer plus rapidement leur entreprise,
- soit parce qu'ils ont le nez dans le guidons en permanence et qu'ils n'arrivent pas (ou n'arrivent plus) à réaliser leur mission de dirigeant, c'est à dire travailler sur la mission et la vison stratégique de leurs entreprise. Pour le dire autrement, travailler sur leur entreprise, plutot que de travailler dans leur entreprise...
Beaucoup de dirigeants en reconversion professionnel, 
sont des personnes consciencieuses,
dévouées pour leur travail
et de grandes qualités professionnelles.

Seulement voilà,
elles sont bien souvent d'excellent technicien ou de très bons spécialistes,
mais pas encore des dirigeants d'entreprise.

Pourquoi ?

Eh bien simplement parce que jusqu'a présent,
dans leur entreprise,
c'est quelqu'un d'autre faisait le travail commercial
et apportait les clients...

Ces excellent professionnels n'ont donc jamais eu à s'interroger sur les méthodes,
processus et questions à se poser pour trouver,
acquérir et fidéliser des clients.

Et alors,
elles culpabilisent,
parce que dans notre société franco-française d'aujourd'hui,

un professionnel est censé être bon et compétent en tout !
Du premier coup !

Qu'est ce que la culpabilité ?

La culpabilité est une émotion.

Comme toute les émotion,
la culpabilité n'est ni bonne, ni mauvaise, ni positive, ni négative.

Elle est, simplement
Et il faut l'accueillir.

La fonction de la culpabilité est de nous permettre de
prendre conscience que nous sommes en décalage avec nos valeurs.

C’est une expérience émotionnelle peu agréable,
mais très utile,
en ce sens qu’elle nous permet de devenir responsable.
Je dis parfois à mes clients,
sous la forme d’une boutade,
que la responsabilité est l’antidote de la culpabilité.
Mais pourquoi se sentir coupable lorsqu’on est en manque de compétences ?
C’est bien là toute la perfidie des dirigeant d'entreprise débutant.

Ils pensent qu'ils devraient tout savoir,
et ils ont du mal à percevoir qu'ils ont parfois besoin d'acquérir de nouvelles compétences
ou tout simplement d'aide.

Du coup,
ils se sentent coupables, c
ar ils ont le sentiment d’avoir failli à leurs engagements,
à leurs rêves d'indépendance....

Et cette culpabilité mal comprise fait le lit du fameux complexe de l'usurpateur.
Pour booster vos ventes, votre entreprise et/ou votre vie

Comment faire pour en sortir ?

Pour s'en sortir,
plusieurs choses me semble importantes.

Voici quelques pistes :
Si vous êtes dans cette situation, je vous propose de suivre une session stratégique avec mon équipe, prenez simplement rendez-vous.
Nous ferons ensemble le point pour ;
  • Accepter qu'il est difficile de le faire tout, tout seul ! Demander de l'aide, ce n'est pas être faible, c'est faire preuve de courage !
  • Accepeter l'émotion de la culpabilité et s'interroger sur les valeurs (les vôtres) avec lesquels vous vous sentez en défaut,
  • Réfléchir au moyen de devenir plus responsable. Quels compétences vous manque ? Comment les acquérir ? Qui peut vous aider ? Comment ?
  • Vous recentrer sur votre IKIGAI Professionnelle et apprendre à déléguer à d'autre ce pourquoi vous êtes en difficultés ou plus faible.
  • Eventuellement, redéfinir votre mission sociale et les objectif de votre entreprise.
Vous pouvez aussi soliciter l'aide d'un coach business ou rejoindre l'un de mes programmes d'accompagnement :

Autres questions fréquentes

Qu'est ce que le complexe de l'usurpateur ?

Le complexe de l'usurpateur, également appelé syndrome de l'imposteur ou encore syndrome de l'autodidacte, est une forme de doute maladif,  qui consiste à avoir du mal à s'approprier la propriété de ces réalisations personnelles.

Qu'est ce qu'un comportement passif ?

Selon la théorie de l'Analyse Transactionnelle, un comportement passif est un ensemble de conduites dont la raison d'être inconsciente pourrait se résumer ainsi : "Comment puis-je m'y prendre pour ne pas résoudre ce problème ? ".

Combien y a t'il de comportement passif ?

Il sont au nombre de 4 :
  • L'Abstention ou Ne Rien Faire : L'énergie est employée à inhiber ses réactions
  • La Suradaptation : La personne ne se fixe pas d’objectif personnel afin de résoudre un problème, mais essaie d’accomplir ce qu’il croit être l’objectif de quelqu’un d’autre.
  • L'Agitation : 
  • L'Incapacitation ou Violence : S’exprime par une décharge d’énergie. Elles sont des tentatives pour préserver la symbiose au moment où elle est rompue. Aucune réflexion ne peut être discernée. La personne n’accepte aucune responsabilité pour son comportement

Qu'est ce que la culpabilité ?

C'est une émotion qui m'indique que je ne suis pas en accord avec mes valeurs profondes et personnelles.
Pierre COCHETEUX
Les médias en parlent
Les medias en parlent

Mes accompagnements pour les entrepreneurs

Vous avez aimé cet article, commentez le, partagez-le avec vos amis.
Ils vous en seront reconnaissant.
Dites-moi dans aussi dans les commentaires, les sujet d'articles que vous souhaitez me voir traiter dans ce blog.
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

ikigai vs burnout

Les neuf ennéatypes – Partie 2