Problème relationnel comment agir avec un collaborateur ?

Dirigeant : boostez votre business et gagnez de nouveaux clients grâce au networking.

Comment développer mon business de coach ?

 Ce que les ecoles de coaching ne vous disent pas
Ce que les ecoles de coaching ne vous disent pas
Que vous soyez en situation de création d’activité
ou que vous ayez démarré celle-ci il y a plusieurs mois,

votre question aujourd’hui est :
« Comment développer mon business de coach ? »,

Je vous propose de vous livrer quelques uns de mes secrets pour y parvenir.

Ce que les écoles de coaching ne vous dirons jamais :

Ce que les écoles ne coaching ne vous dirons jamais, 
c'est que leur business consiste à vous vendre une formation au métier de coach....
mais pas de vous former à vous vendre et sans vous préparer à l'hyper concurrence
qu'elles créent elle meme en formant des cohortes de compétiteurs....

Développer votre business est un impératif si vous souhaitez vivre de votre Ikigai,
c’est-à-dire de votre passion et de votre vocation.

Malheureusement, le constat est accablant :
Avez-vous déjà rencontré ces problèmes ?
Avez-vous déjà rencontré ces problèmes ?
  • Seul un petit nombre de coach professionnels vivent confortablement de leur activité,
  • La plupart d’entre eux exercent une autre profession en dehors de leurs activités de coaching,
  • Plus de 95 % des coach ne dépassent jamais un chiffre d’affaire de 35 000 € par an ! C'est à dire à peine de quoi se payer un smic...
  • Et parmi ceux qui y parviennent beaucoup se heurtent au seuil des 100 K € de chiffre d’affaires.
De plus, le métier de coach n’étant pas encore bien règlementé, l
a concurrence est rude, voire féroce....

Il y a toujours un concurrent affamé pour vendre des prestations moins chères que les vôtres,
quitte à ne pas être rentable, car c'est la course aux clients.
Pire, un nombre important d’imposteurs de cachent parmi les praticiens qui revendiquent le titre de coach, galvaudant et discréditant ainsi le métier et la profession aux yeux des clients potentiels.
Dans cet article, je vais évoquer avec vous comment développer votre business de coach afin de dépasser le seuil des 150 K € annuel de revenu et vivre confortablement de votre activité.

Première étape pour développer votre business,  bien vous préparer.

Pour développer un business de coach, plusieurs pré requis sont indispensables :
  1. Avoir une solide formation en coaching, c’est-à-dire avoir suivi un parcours de formation dans une école de coaching reconnue et validant son parcours par un diplôme ou une certification.
  2. Vous être engagé à respecter un code de déontologie, c’est-à-dire d’encadrer votre pratique professionnelle avec des valeurs et un cadre juridique que vous respectez.
  3. Avoir une pratique professionnelle régulière ; c’est-à-dire avoir au moins 5 à 10 clients par semaines,
  4. Vous faire superviser régulièrement et tout au long de votre vie professionnelle. C’est-à-dire prendre le temps de relire votre activité professionnelle avec un coach plus ancien et ayant une plus longue expérience que vous dans la pratique du coaching.
Mais pour développer une activité de coaching rentable et satisfaisant,
le candidat coach doit également apprendre à développer des savoirs-être indispensable à l’exercice de ce métier difficile :
  • Être capable de travailler seul et de supporter la solitude. Le coach est un travailleur isolé. Il exerce son activité en cabinet et y reçoit la plupart du temps ces clients individuellement. De plus, il ne dispose pas de collègues (sauf lorsqu’il travaille dans une société de coaching) pour avoir du feedback ou du soutien en cas de coup dur !
  • Avoir les compétences d’un entrepreneur. En plus de son métier de conseil, un coach doit aussi gérer son entreprise de coaching c’est-à-dire faire de la prospection, de la vente, de la comptabilité, de la conception de produit, de la recherche et du développement, du réseautage, de s’adapter aux circonstances, d’être dynamique, ambitieux, et habile au niveau relationnel, etc. Il doit être déterminé, organisé, discipliné, créatif, et avoir une forte confiance en lui, ainsi qu’une grande résistance au stress.
  • Il ne doit pas avoir peur de manquer d’argent et être capable de supporter des rentrées d’argent irrégulières. En particulier au début de son activité il est probable qu’il ne soit pas en mesure de se verser une rémunération. Rares sont les coachs qui disposent d’un carnet de rendez-vous plein des semaines à l’avance.
  • Disposer de solides compétences en vente.
Je suis souvent étonné d’entendre mes collègues coachs ou mes clients
affirmer combien ils sont de piètres vendeurs
et combien ils détestent cette activité !

Et pourtant, la compétence à vendre,
repose sur une des qualité essentielle pour un professionnel de l'accompagnement :

L'ECOUTE.

Donc, vendre pour un coach devrait être facile...
Au risque de vous choquer,
si vous n’aimez pas la vente et les relations avec les autres personnes,
changez rapidement de métier....

surtout ne vous lancez pas dans le coaching,
car la vente c’est avant tout du coaching !
Pour bien vous préparer au métier de coach
il est donc indispensable d’acquérir des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être
que vous n’apprendrez jamais dans une école de coaching :
toutes les compétences liées au métier d’entrepreneurs et de vendeur.

La seconde étape est d’accepter de vous former à vendre du coaching 

Les coachs sont les plus mauvais clients de leurs propres services !

Coaching
Coaching
Savez-vous que les coach professionnels sont souvent les derniers clients du coaching ?
C’est vraiment édifiant de constater combien il est difficile
pour une personne dont la vocation est d’aider les autres
d’accepter de se faire aider elle-même !

Et, ici également, je vais prendre le risque de vous choquer :

Je vous le dis, je suis un coach de vente
et pourtant je me fais coacher en permanence dans mon développement commercial
et je le serais tout au long de ma carrière professionnelle,

Car même si je suis bon,
je peux encore m'améliorer et progresser.

Je paye donc un coach plusieurs centaines de milliers d'euros pour y parvenir... !

La troisième étape, montrez l'exemple à vos  clients

Comment pouvez-vous être crédible et digne de confiance
si vous ne pratiquez pas vous-même ce que vous enseignez aux autres ?

Il m’a personnellement fallu de très nombreuses années avant d’accepter
de m’offrir le luxe d’un coach pertinent en matière de développement commercial.Le paradoxe du coaching c’est que le produit que vous vendez, c’est vous !

Pourquoi est-ce un paradoxe ?

Et bien parce que le marketing passe son temps à mettre un produit en avant
dans le but de démontrer ses avantages
pour le vendre !
Or, la plupart des coachs
sont en difficulté quand il s’agit de se mettre en eux-mêmes avant
pour convaincre leurs prospects d’acheter leurs services.

Combien d'entre vous finissent par me dévoiler : "Je n'aime pas parler de moi !"
Et c’est bien là tout le paradoxe du coach qui cherche à développer son activité :
  • Il doit apprendre à vendre,
  • Il doit accepter de se montrer et de parler de lui,
  • Il doit accepter pour cela de se faire coacher par un confrère ou une consoeur, pour avancer lui aussi...
Le problème est que de se mettre en avant n’est pas du tout la bonne méthode pour vendre vos services de coach.
Le meilleur moyen de vendre du coaching, c’est de faire du coaching. C’est-à-dire de démontrer à vos futurs clients vos compétences à les aider et ce dès le processus de vente.
C’est pourquoi j’ai développé une offre dans laquelle j'accompagne les coach à développer des méthodes de vente élégantes
que vous trouverez le ici : ​Mentor à succès.

Car vendre avec élégance,
c’est apprendre à respecter votre client en lui offrant un service de grande qualité et à forte valeur ajoutée pour lui.

Quatrième étape, comprendre ce que votre client quand il s’adresse à vous ?

Quid des stratégies marketing ?
Quid des stratégies marketing ?
Ce que recherche un client,
quand il s’adresse à un vous,

c’est une personne qui soit capable de l’amener à un objectif
qu'il n’arrive pas à atteindre seul !
Pour être crédible,
un bon coach doit donc avoir lui-même dépassé dans sa vie l’obstacle
que son client veut franchir
et pour lequel il s’apprête à lui vendre ses services.
 Pour cela, le coach en question doit donc être « crédible »
et surtout démontrer sa compétence à franchir lui-même les obstacles de la vie.
Or la crédibilité repose sur l’intégrité, l’intention, la capacité et les résultats.

Le coach doit être crédible

L’intégrité, c’est la cohérence entre vos intentions, vos valeurs et votre comportement.
L’intention c’est la recherche de bénéfices communs permettant à la relation d’être gagnante pour chacun des partenaires. La compétence se sont les savoirs, savoir-faire et savoir-être du coach et les résultats ce sont ses performances passée, présentes et à venir.
Croyez-vous qu’un coach qui ne s’est jamais fait coacher lui-même soit crédible ? Moi non.
Si vous voulez devenir un coach crédible, acceptez de vous faire coacher sur les compétences qui ne sont pas votre cœur de métier, mais dont vous avez absolument besoin pour développer votre business de coach : le marketing, la prospection et la vente.
Dans mon programme « Mentor à succès » nous allons développer ensemble des méthodes de ventes élégantes qui vous permettront de dépasser le seuil des 150 K € de chiffre d’affaire annuel pour vivre confortablement de votre activité de coaching et aussi pour avoir les moyens de vous offrir un coach et un superviseur tout au long de votre activité professionnelle.
Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 façons ne pas y arriver.
Thomas Edison

Cinquième étape, ne restez jamais seul !

Equipe
Equipe
Je vous le disais plus haut, le métier de coach est un métier solitaire.
Beaucoup trop d’entre nous abandonnent leur métier, qui souvent est aussi une vocation ou une passion par lassitude, ou par manque de reconnaissance.
L’intérêt du programme « Mentor à succès » réside dans son aspect collectif.
Il est livré sous la forme d’un MasterMind c’est-à-dire d’un groupe de pairs qui se réunit une fois par mois afin de développer leur business de coach ensemble.
Le fait de pouvoir compter sur un groupe de pairs permet de développer des synergies positives qui vous sortent de la solitude du dirigeant d’entreprise. Du coup, tout ne reposent plus sur vos seules épaules et vous pouvez en plus vous entraider les uns les autres.

Conclusion : Comment faire pour développer votre business de coach ?

Récapitulons ce que nous avons vu dans cet article.

La première chose à faire quand on veut développer un business de coach c’est d’apprendre à ÊTRE UN COACH.
Lorsque que vous rencontrez une personne,
quelle qu’elle soit,
soyez en mode coach et recherchez comment vous pouvez l’aider.

Soyez attentif et accueillant avec les personnes que vous rencontrez, prenez le temps de les comprendre, de les écouter, de les questionner sur leurs vies, leurs passions, leurs envies, etc…
Après toutefois leur avoir demandé si elles sont ok pour que vous les aidiez afin de ne pas faire du coaching sauvage !
N’oubliez pas que pour travailler sans risque de jeu psychologique, un coach doit avoir une demande claire et spécifique.
Il s’agit ici juste de démontrer vos compétences en permettant à vos prospects potentiels de vivre l’expérience du coaching.
Le seconde chose est de développer votre mindset.
J’écrivais dans mon article : « Comment j’ai triplé le chiffre d’affaire de mon business ? »
l’importance de la psychologie dans le développement d’une entreprise.
J’insistais aussi dans mon article « 19 conseils pour augmenter les bénéfices des PME » sur l’importance du Mindset,
en particulier dans le conseil n° 1 :

« L’entrepreneur ambitieux a compris que les résultats de son travail sont donc principalement liés à ses limitations mentales, c’est pourquoi il a mis en place une stratégie qui lui permet de conserver son focus.
Chaque matin, il débute sa journée par l’action la plus importante de sa journée : travailler son Mindset. »
La troisième chose est d’apprendre à changer votre regard sur les choses.
J’entends souvent mes clients se plaindre du nombre trop important de concurrents présents sur le marché
et de la difficulté qui y est liée pour eux de sortir du lot
et de se faire remarquer par leurs clients.
La plainte ou le pessimisme entraînent l’échec.
Les difficultés que la vie vous propose sont autant d’opportunités qu’elle vous offre pour vous développer et avancer vers vos objectifs.

Arrêtez de vous plaindre
et recherchez dans chaque difficulté le moyen d’avancer et d’aider les autres.
Mon quatrième conseil est d’avoir un avatar client,
c’est-à-dire d’avoir une cible client spécifique.
Je vois beaucoup trop de coachs obtenir de piètres résultats parce qu’ils s’obstinent à vouloir faire du « sur mesure »
et être le coach de « monsieur ou madame tout le monde » et qui du coup,
sont les coach de Mr et Mme PERSONNE !
Pour réussir dans ce métier il faut avoir une niche spécifique
comme par exemple, les mères de familles qui ont du mal avec leurs ados, ou les personnes en reconversion professionnelle, etc.
Crée un business à mission et redonne du sens à ton job

Enfin, il faut faire-savoir votre "savoir-faire"

Aucun client n’investira dans vos services s’il ne connaît pas votre niveau de savoir-faire. Il est donc nécessaire de mettre en œuvre des stratégies pour faire savoir vos savoir-faire :
  • Organisez des conférences gratuites ou payantes sur les sujets que vous maîtrisez.
  • Planifiez des webinaires ou des télé sommets. Il s’agit de conférences en ligne ou de rendez-vous d’expert sur un sujet spécifique comme la semaine du développement personnel par exemple.
  • Utilisez les médias : radio, presse écrite, internet, télévision pour faire parler de vous
  • Développez des partenariats, c’est une stratégie très efficace pour développer un business de coach gagnant-gagnant avec des partenaires complémentaires à votre activité.
  • Sollicitez des références et des témoignages de vos clients satisfaits
  • Publiez des articles sur internet et dans les médias sociaux

Autres questions fréquentes

Comment trouver plus de clients ?

Je vous propose 5 principes de base pour trouver des clients avec votre ikigai professionnel sur cette page : https://pierrecocheteux.com/p-comment_trouver_client_avec_ikigai_professionnel

Quels sont les principales étapes pour lancer mon business ?

Voici à mon sens les plus importantes : validation de votre Idée, phase de développement commercial (https://pierrecocheteux.com/p-piloter_organisation_avec_ikigai) et phase de constitution d'une équipe.

Quels sont les principales erreurs qui freinent mon développement commercial ?

Les principaux freins au développement rapide d'un business de coach sont : Vouloir réussir tous seul et ne pas se faire coacher,  ne pas faire de prospections et de ventes, ne pas avoir un système de génération de leads, ne pas avoir de vision stratégique et de branding...
Si vous avez appris quelque chose de nouveau aujourd'hui partagez et commentez cet article avec vos amis.
Ils vous en seront reconnaissant.
Dites-moi dans aussi dans les commentaires, les sujet d'articles que vous souhaitez me voir traiter dans ce blog.
Pierre COCHETEUX
Les médias en parlent
Les medias en parlent

Mes accompagnements pour les entrepreneurs

Vous avez aimé cet article, commentez le, partagez-le avec vos amis.
Ils vous en seront reconnaissant.
Dites-moi dans aussi dans les commentaires, les sujet d'articles que vous souhaitez me voir traiter dans ce blog.
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Problème relationnel comment agir avec un collaborateur ?

Dirigeant : boostez votre business et gagnez de nouveaux clients grâce au networking.