Le burnout, qu'est ce que c'est ?

Le Burnout ou burnout, est un état d’épuisement physique,
mental et psychique dû à un environnement professionnel stressant.

C’est un processus qui progresse de manière lente et survient lors de l’utilisation répétée de
mécanismes adaptatifs afin de lutter contre ce stress ambiant.

Vous voulez sortir du burnout ou reconstruire votre activité professionnelle ?

Comme tout dirigeant d’entreprise, je cherche à améliorer mes bénéfices et à maximiser les résultats de mon organisation, mais aussi ceux de mes clients.

Je vous propose de partager avec vous, aujourd’hui, les 19 conseils que je mets en œuvre dans mon entreprise et que j’utilise également dans les coachings avec mes clients.

Burnout, origines et symptômes

Burnout, origines et symptomes

Les premiers écrits concernant le Burnout sont parus autour des années 1975 avec Freudenberger, puis avec Maslach en 1976.

Le premier constatait un usage régulier de substances diverses des professionnels de la santé communautaire pour faire face aux conditions de travail émotionnellement très impliquantes et stressantes.

C’est donc le terme anglo-saxon « Burnout » voulant aussi bien désigner une bougie qui s’est consumée qu’une lampe qui serait grillée qui a été choisi pour définir ce syndrome.

Oui, mais pourquoi ?

Le terme est apparu au départ, surtout pour désigner un ensemble de personnes qui étaient en contact avec d’autres, dans un processus d’aide (les enseignants, les pompiers, les infirmiers, les policiers …).

Très vite le terme de burnout c’est généralisé dans toutes les entreprises.

Le burnout, ça arrive comment ?

Les mécanismes adaptatifs chez l’Homme sont sains et adéquats. Le terme de « mécanisme adaptatif », désigne un ensemble de stratagèmes ou de procédés dont se sert une entité (être humain, animal, entité économique, etc.) pour s’adapter aux contraintes de son environnement afin de pouvoir continuer de vivre.

Ils (les mécanismes adaptatifs) lui permettent de faire face à sa souffrance dues au travail, tout en diminuant son implication émotionnelle grâce à des processus d’adaptation. Grâce également, à des processus de rationalisation de ses ambitions ou objectifs, face à la réalité.

Cependant, quand ces mécanismes se répètent trop souvent, ou sur une période trop longue, ils créent une fatigue et un épuisement progressif des émotions amenant à un cynisme et même à une perte d’ambition.

Dans le cadre du burnout, ces symptômes sont généralement présentés en trois catégories.

  • L’épuisement physique puis la déshumanisation de ses relations, la disparition de l’empathie et enfin la perte d’enthousiasme pour le travail.
  • Le plan émotif, touche les émotions du sujet
  • Le plan intellectuel, touche la capacité du sujet à raisonner.

Le travailleur des temps modernes est habitué aux longues journées, au « multitasking », c’est à dire aux tâches variées, aux problèmes et aux relations humaines complexes.

Mais la résilience de l’être humain au stress finit par s’arrêter après de longs mois, voire dans certains cas de longues années d’exposition. Ce qui est sûr, c’est que cette résilience à une limites.

La capacité à raisonner s’évade et l’individu se retrouve sur les genoux, épuisé par une angoisse latente qui l’aura consumé chaque jour de sa vie professionnelle.

Et quand la prise de conscience est trop tardive, c’est le physique qui déclare forfait :

  • Allergies,
  • Cancers,
  • Consommation excessive d’alcool,
  • Dépressions,
  • Douleurs,
  • Fractures,
  • Infections,
  • Insomnies,
  • Pré-diabète,
  • Troubles cardio-vasculaires,
  • ​Etc​.

sont autant de maladies qui peuvent être générées par le Burnout.

Et le physique n’est pas le seul élément en relation directe.

Le comportement subît également les effets de cet épuisement :

  • Accès de colère répétés,
  • Manque d’empathie,
  • Perte de recul,
  • Perte du sens de l’humour,
  • Etc​.

Forment des symptômes difficilement gérables pour l’entourage de la personne en situation de souffrance.

Cette victime du burnout, en devient souvent méconnaissable, cynique et hargneuse.

Mais contrairement à la dépression, l’individu continue le plus souvent son métier avec cependant des conséquences désastreuses pour son avenir :

  • Il perd confiance en lui,
  • Déteste souvent la fonction qu’il remplit,
  • Ne supporte plus les conditions de travail.

Il tend petit à petit vers la résignation, la honte puis l’isolement.

Le contexte de crise économique, de maximisation de la rentabilité et de réduction des coûts salariaux sont des éléments, qui, lorsqu’ils font face à des individus motivés, investis, généreux et talentueux peuvent créer du mal-être en profondeur.

Dépassement de soi et performance économique ne font parfois pas bon ménage.

Une étude réalisée à la Clinique du Stress de Bruxelles permet de mieux comprendre un peu plus en profondeur les caractéristiques du Burnout en fonction de la profession et de l’âge. http://www.mieux-etre.org/Burn-Out-Verites-contre-verites.html

Le burnout, ça arrive comment ?

Le Burnout, est de la responsabilité de tous

Le Burnout, est de la responsabilité de tous

Il est vrai que certaines personnalités sont plus sensibles au phénomène de Burnout :

  • La tendance au perfectionnisme,
  • La difficulté à mettre des limites,
  • Le désir constant de plaire,
  • La difficulté à dire « Non »,
  • Les comportements de type « sauveur »,
  • Une grande implication professionnelle,
  • Une tendance forte à l’éthique​.

Sont autant de traits de caractère qui tendent à une fracture plus rapide entre la personne et son intériorité.

Ces types de comportement mèneront plus facilement à un épuisement professionnel. Mais en réalité, toutes les personnes, quel que soit leur sexe, milieux sociaux, éducation et professions, sont touchées aujourd’hui par la maladie.

Pour les individus plus sensibles, les styles de management ont également une influence forte sur le risque de burnout.

Cette influence a été largement définie : « la recherche médicale reconnaît l’existence d’une relation entre des styles managériaux à caractère abusif, irrespectueux, menaçant, hostile (…) et le risque accru des maladies précitées parmi les collaborateurs dont ces managers ont la responsabilité. » Vaincre le Burn-Out –Places to be – 2009.

En 2007, la vague de suicides des employés au sein de la société Renault à Guyancourt avait relancé le débat sur l’importance de la responsabilité du style managérial sur les conditions de travail et les conséquences psychologiques.

Le « management citoyen » devient donc un slogan à placarder sur tous les murs des entreprises arguant le fait de ne pas infliger à l’autre ce qu’on n’aimerait pas se voir infliger à soi.

« Par citoyenneté, j’entends notre appartenance consciente à la communauté sociale, locale et mondiale, en tant qu’êtres libres, responsables et inter-reliés. Il n’y pas de citoyenneté sans conscience (…). Le citoyen du monde… ne peut envisager de faire face aux défis familiaux et scolaires, sociaux et professionnels sur les plans local et national sans sortir de son inconscience, c’est à dire sans remettre profondément en cause sa façon d’être au monde, de vivre son appartenance à l’univers… et d’y intégrer des rapports humains solidaires ». « Où fuis-je ? Où cours-tu ? À quoi servons-nous ? Vers l’infériorité citoyenne » Thomas d’Ansembourg, Les éditions de l’Homme, 2008 P.19

Le burnout, ça coute combien ?

Une partie de ces drames coûte 20 milliards d’Euros par an à la communauté et aux entreprises.

Sans compter les incidences sur la fuite des jeunes talents, des collaborateurs et les plaintes des clients qui se multiplient. Les incidents, les bavures et les erreurs augmentent également dans la même proportion.

« Le management est à cours d’argument et le discours sonne faux, il se pose en victime… » Vaincre le Burnout – Places to be – 2009.

Il est donc évident qu’il ne faut pas isoler le Burnout de son contexte, en faisant prendre l’entière responsabilité à celui qui l’encaisse.

Personne n’est coupable à 100%, quel que soit la fonction occupée dans l’organigramme. Il est cependant impératif de prendre conscience du phénomène afin de pouvoir agir, du plus haut niveau hiérarchique au plus bas, afin d’être moralement co-responsable.

Le burnout, ça coute combien ?
Burnout, comment le prévenir ou l’éviter ?

Burnout, comment le prévenir ou l’éviter ?

Nous connaissons tous dans notre entourage proche une personne victime du Burnout, ou syndrome d’épuisement professionnel.

Comment peut-on se protéger de ce mal professionnel du siècle ! Surtout lorsque la plupart des victimes disent : « Je n’ai rien vu venir » ?

Et cette méconnaissance de l’écoute de soi est probablement le problème le plus grave des personnes en situation de Burnout.

La plupart des salariés en situation de stress chronique se sentent en danger :

  • Peur de perdre son travail,
  • Peur de ne pas obtenir un avancement,
  • Peur d’être muté à l’autre bout de la France…

Les raisons de mettre en place des stratégies de défenses sont multiples, mais elles sont en réalité de fausses bonnes solutions.

La pire d’entre elles : vouloir absorber la charge de travail supplémentaire en en faisant toujours plus, en arrivant plus tôt le matin et/ou en repartant plus tard le soir.

Le problème c’est que beaucoup de personnes pensent encore que le burn out est une maladie professionnelle.

Alors qu’en réalité le burnout est un processus plutôt qu’un état. Un processus qui comporte différentes étapes plus ou moins graves. Je vous renvoie ici à mon article : les 4 phases du burnout

Pour s’en protéger, la meilleure option consiste à réapprendre à écouter les signaux que votre corps vous envoie.

Par exemple une personne stressée va ressentir des palpitations cardiaques, une sorte de pression au niveau de la poitrine ou encore se réveiller en pleine nuit en pensant à ce qui la stresse.

Le Burn out est aussi la maladie d’une société qui met en avant la perfection et se trouve incapable d’accepter la réalité humaine : instable et imparfaite.

Vous craignez de tomber dans le processus ?

Une autre option pour vous en protéger est de consulter un spécialiste qui saura vous accompagner sur la route de l’acceptation de vous-même. Je propose personnellement un accompagnement destiné aux professionnels en situation de crise qui veulent sortir du burnout et reconstruire un projet professionnel épanouissent et rentable : phénix, réussir votre reconversion professionnelle.

Vous voulez sortir du burnout ou reconstruire votre activité professionnelle ?

Allez plus loin

Conclusion

Einstein: « The important issues we are facing cannot be solved at the same level of thinking we had when we created them ».

En français « Les problèmes importants auxquels nous faisons face ne peuvent être résolus au même niveau de conscience et de pensée que ceux que nous avions lorsque nous les avons créés. »

Afin de prendre conscience réellement de l’importance d’un tel syndrome, la consultation chez un médecin, afin de parler des symptômes, est très importante.

Il pourra faire la différence entre la part des plaintes qui relève d’un problème physique et celle qui correspond à une souffrance psychologique.

Dans ce dernier cas, les techniques psychothérapeutiques de type « cognitivo-comportementales telle que l'analyse transactionnelle » peuvent être mises en place par un psychiatre, psychologue, psychothérapeute ou psycho-praticien afin de gérer le stress et l’incertitude.

Ces dernières techniques « améliorent la capacité à dire « non » et préparent la réintégration professionnelle » Vaincre le Burnout –Places to be – 2009.

Le Burnout ne s’accompagne pas forcément d’idées suicidaires, ni d’une tristesse plus prononcée. C’est ce qui le différencie de la dépression.

Il y a la présence de difficultés à gérer ses émotions contrairement aux cas de dépression. L’épuisement professionnel peut atteindre les plus qualifiés et les plus enthousiastes. Il ne doit en aucun cas être négligé, ni par les organisations, ni par les individus qui font partie prenante du processus.

Vous pouvez également me contacter via ma page Facebook : ​https://www.facebook.com/expertenstrategiedereussite/​​​​ afin de me proposer d’autres sujets d’articles que vous aimeriez me voir traiter dans un proche avenir sur ce blog.

Merci de votre attention et à bientôt.

Vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis. Ils vous en seront reconnaissant.

Les autres articles :

- Les 4 phases du burnout

Mes accompagnements pour les personnes en burnout :

- ​Phénix, réussir votre reconversion professionnelle © est un programme pour les personnes souhaitant réussir une reconversion professionnelle après un accident de la vie.

​- Objectif réussite © est un programme pour les personnes souhaitant transformer leurs rêves en réalité.

Pour en savoir plus

John Doe UI/UX Designer