L’épuisement professionnel n’est pas une fatalité.

Certes, nous vivons dans un monde stressant, ou la pression est sans cesse accrue. Cependant, le burn out n’est pas une fatalité. Il est possible de l’éviter. Toutefois, pour y parvenir, il faut apprendre à en reconnaitre les principales causes.

Des causes multiples.

La principale cause du syndrome d’épuisement professionnel c’est la surcharge. Surcharge de travail, d’informations, de demande, de sollicitation, d’urgence, etc..

La plupart de nos contemporains ont un problème avec la frustration. Ils ne supportent plus d’attendre. Nous sommes dans le monde du tout, tout de suite, maintenant et du prêt à consommer, puis à jeter.

Or le fonctionnement de notre corps ne permet pas ce type de fonctionnement.

Les principales causes du burn out concernent donc :

Notre travail et son environnement, nos modes de fonctionnement personnel et le contexte dans lequel nous évoluons.

Comment la peur nous pousse au burn out

Parmi nos modes de fonctionnement, la peur est un facteur aggravant. La peur de l’échec, la peur de perdre son travail, la peur de décevoir ou de fâcher l’autre. La peur de dire non ou celle des conflits…

Toutes ces peurs nous empêchent de nous situer en professionnel et nous poussent à accepter l’inacceptable.

Les attentes irréalistes

Il nous arrive également d’avoir des attentes irréalistes sur nous-mêmes et sur les autres. Ces attentes du type : « il faut que je sois parfait », « je n’ai pas le droit à l’erreur », etc., sont bloquantes. Elles constituent le terreau du burn out.

Besoin d’aide

Je vous propose de prendre le temps de faire le point avec moi sur leurs situations professionnelles via une session RéAP (cliquez sur le lien) de 45 minutes à 1h30. Nous étudierons ensemble les différentes options possibles d’accompagnement et d’action possible.