Comment pulvériser le plafond de verre ?
5 freins, 5 actions

Saviez-vous que seulement 2 % de femmes sont chefs d’entreprise ?
Les femmes dirigeantes n’arrivent pas à pulvériser le plafond de verre.​​​​ 

Selon une étude réalisée en 2017, la situation de monopole des hommes dans ce domaine persiste et dure depuis des décennies. Les femmes dirigeantes n’arrivent pas à pulvériser le plafond de verre. Déjà à la fin des années 70, les États-Unis évoquait ce phénomène. Il s’agit des freins invisibles auxquels les femmes sont confrontées pour atteindre les fonctions dirigeantes et exécutives dans les entreprises. Même si la situation s’améliore depuis la loi Coppé-Zimmerman de 2011 avec l’obligation d’avoir au minimum 40 % de femmes dans les conseils d’administration, il n’en reste pas moins que dans des entreprises plus modestes, les femmes bataillent toujours pour faire valoir leur légitimité.

Vous voulez augmentez votre chiffre d'affaires et votre temps libre ?

Les causes du plafond de verre : 5 facteurs qui persistent

Réduire les inégalités hommes-femmes est un combat constant depuis plusieurs générations. On arrive petit à petit à réduire les écarts mais certaines choses restent profondément ancrées dans le conscient collectif.

1 - Le choix de métiers fonctionnels plutôt que opérationnels

Les femmes s’orientent bien plus souvent vers des fonctions de support ou dites fonctionnelles comme la comptabilité, la communication ou les ressources humaines. La plupart de ces postes ne mènent pas à des postes de direction. À l’inverse, les hommes pensent d’abord hiérarchie et comment atteindre le sommet. Donc, ils choisissent souvent des métiers plus opérationnels.

2 - Les habitudes de travail et un management vertical

Comme pour insister sur l’impossibilité des femmes de travailler comme une véritable patronne, les réunions stratégiques et décisionnelles ont souvent lieu tôt le matin ou tard le soir. Donc, ce sont généralement des horaires où elles sont moins disponibles puisqu’elles remplissent leurs obligations familiales. Sans compter que le télétravail n’est pas encore reconnu comme un moyen efficace pour gagner en productivité et en bien-être au travail. Quelqu’un qui n’est pas au bureau est quelqu’un qui ne travaille pas.

3 - L’équilibre vie pro - vie perso

La charge familiale repose encore beaucoup trop sur les épaules des mères. Donc, elles sont contraintes de concilier leurs vie pro et perso beaucoup plus que leur conjoint masculin.

4 - La maternité et la congé parental

Même si elles sont les seules à pouvoir donner la vie, cela est un des freins les plus importants pour occuper des fonctions dirigeantes. L’inégalité du congé parental et le caractère non obligatoire pour les hommes creusent davantage l’écart malgré un progrès certain dans ce domaine.

5 - Les critères sociologiques

Les études prouvent que l’éducation pousse les petites filles à être plus obéissantes et moins têtes brûlées que les garçons que l’on incite très tôt à prendre plus de risques. En grandissant, cela se traduit par une tendance à rechercher des postes moins prestigieux, plus discrets et adaptables à leur vie de famille.

Les 5 actions pour pulvériser le plafond de verre

Même s’il s’est bien fissuré depuis des années de lutte, il y a quelques actions qui peuvent permettre à certaines de pouvoir briser leur plafond de verre.

1 - Réinventer le leadership

Les règles en entreprise sont écrites par et pour les hommes. Jusqu’il y a peu, les droits des femmes étaient très limités. Myriam Cohen-Welgryn, dans son ouvrage “Et tu oseras sortir du cadre”, explique que les femmes sont co-responsables du maintien du plafond de verre à cause de l’éducation et des contraintes sociales. Elles montrent un perfectionnisme certain pendant leurs études. Elles doivent donc dépasser les conventions pour imposer une nouvelle forme de leadership et prendre le risque de s’affirmer.

2 - Avoir le soutien sans faille du conjoint

Sheryl Sandberg, COO de Facebook, l’explique depuis de nombreuses années, sans le soutien inconditionnel de son mari, elle n’aurait pas pu exercer de telles fonctions. Pour pulvériser le plafond de verre construit par les hommes, il est nécessaire qu’ils aident à le briser. Le conjoint, le couple sont les piliers fondateurs pour la réussite des femmes chefs d’entreprise. C’est grâce à lui qu’elles peuvent se relever en cas de chute.

3 - Optimiser le temps de travail

Nous avons déjà souvent évoqué la loi de Pareto avec le principe que 20 % du travail effectué produit 80 % des résultats. Les grands dirigeants se concentrent sur cet objectif pour optimiser leur temps de travail, alors pourquoi les femmes devraient-elles en faire plus ? En appliquant ce principe et en s’entourant par les bonnes personnes, elle peut alors profiter aussi de sa vie de famille.

4 - Se montrer, se mettre en avant

Personne ne le fera pour elles. Avec la surmédiatisation, le personal branding est presque un passage obligé pour être reconnu par ses pairs. Si les femmes chefs d’entreprise montrent leurs compétences et leurs capacités sur la place publique, qu’elles se mettent en scène alors leur crédibilité sera accrue. Elles se présenteront en expert aussi compétent que leur homologue masculin.

5 - Oser être soi-même

Grâce à internet, gagner en visibilité offre l’opportunité de montrer son vrai visage. Le monde est à la recherche de valeurs, d’authenticité et de bienveillance après les débordements en tout genre que notre société a subi, tous à l’initiative d’hommes. Notre époque offre aux femmes l’opportunité d’être elles-mêmes, et d’apporter un changement profond de nos croyances. En assumant leur rôle de femmes dirigeantes, en jouant selon le nouvel ordre qu’elles créent lentement mais sûrement, elles réussiront à pulvériser le plafond de verre.

Depasser le plafond de verre

Vous voulez augmentez votre chiffre d'affaires et votre temps libre ?

Conclusion

Pour pulvériser le plafond, les femmes dirigeantes doivent s'astreindre des blocages qui qui persistent encore dans notre société. Changer les mentalités, se forger une place parmi les hommes pour être leur égal n’est pas encore totalement acquis. Avec des législations qui aident à atteindre ce but, les codes évoluent. Il ne manque pas beaucoup de choses pour y arriver. La confiance en soi, le leadership pour s’imposer à la tête d’une entreprise sont indispensables. L’accompagnement dans le métier de dirigeant ne s’adresse pas qu’aux hommes. J’accompagne les femmes chefs d’entreprise à pulvériser leur plafond de verre au sein même de leur société. Vous voulez vous aussi passer ce cap ? Demandez votre diagnostic gratuit.

Vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis. Ils vous en seront reconnaissant.

John Doe UI/UX Designer