Les prémices du Burn out

  • Vous faites votre travail de votre mieux mais…
  • Vous craignez l’erreur, l’oubli, l’accident.
  • Vos supérieurs ne reconnaissent pas votre travail et vous avez le sentiment de vous épuiser. Pire, ils vous tombent dessus au moindre faux pas.
  • Vous êtes anxieux, vous dormez peu, vous avez parfois l’estomac serré et il vous arrive de ne plus manger.
  • Parfois vous avez du mal à vous endormir et il vous arrive de vous réveiller tôt ?

Vous hésitez à prendre un congé

À ce stade, vous avez du mal à récupérer, même lorsque vous prenez des vacances vous ne récupérer plus, ou pas assez.

Votre médecin traitant vous a peut-être déjà prescrit un arrêt maladie, que vous avez refusé, par peur de vous sentir encore plus débordé par la masse de travail qui vous attendrait à votre retour.

Vous voilà pris dans le piège du Burn out

Il est grand temps de réagir.

Pourquoi ?

Savez vous qu’une personne qui est en Burn out a besoin de nombreux mois d’arrêt maladie pour se reconstruire ?

Pourtant, en prenant les choses a temps (c’est à dire maintenant), parfois avec l’aide d’un coach ou d’un thérapeute, vous pourriez remonter la pente avant qu’il ne soit trop tard.

Pierre COCHETEUX, partenaire de votre bien-être au travail.