Niaque, c’est un mot qui revient à la mode. Surtout un état d’esprit qui permet de surmonter des difficultés et de mieux s’épanouir.

C’est l’opposé du petit coup de mou qu’on déteste tous. L’élixir des parents parfois débordés par leurs obligations quotidiennes. La niaque, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, fait triplement l’actualité. Après les 3es Rencontres de la niaque, qui réunissaient sportifs de haut niveau et entrepreneurs à Paris en début d’année, le film « La Niaque » annoncé début mai et rebaptisé « De toutes mes forces », avec l’actrice Yolande Moreau au casting, voici le livre sur un état d’esprit que l’on rêve de toujours avoir le matin au réveil.

Pas facile pourtant de garder éternellement la pêche. Dans notre vie, elle peut toutefois être tout «un art», assure la neuropsychologue américaine Angela Duckworth, auteur de «L’Art de la niaque», qui vient d’être publié en France après avoir fait un carton outre- Atlantique.

Tout le monde y a droit

« Les efforts comptent double » et la niaque permet d’arriver à ses fins « sans avoir nécessairement un grand talent et encore moins le QI d’Albert Einstein, un parcours scolaire sans accroc ou être né dans une famille aisée », rassure ainsi la scientifique américaine qui en connaît un rayon en pugnacité, persévérance et volonté. […]

Source : Le Parisien – Avoir la niaque, ça s’apprend !