Portrait d’un(e) candidat(e) au burn-out

Souvent passionnées et engagées dans leur activité professionnelle, les victimes du burn out disent ne pas l’avoir vu venir !

Pourtant il existe de nombreux signes qui annoncent l’arrivée du processus Burn out.

Burn out : pourquoi être attentif aux prémices ?

L’un des dangers de la passion c’est l’oubli de soi. J’accompagne de plus en plus de professionnels qui sont branchés sur « radio les autres ». Elles oublient de s’écouter.

Comme je le dis et l’écris souvent :  « le Burn out est un processus en plusieurs phases ». Il y a donc des signes annonciateurs identifiables qui permettent de se protéger de la maladie, sous réserve de ne pas être dans le déni ou de les négliger.

Quelles sont les zones à risque pour le burn out ?

Elles sont nombreuses. Pour vous aider, voici les principales :

  • La tendance à se sur adapter. C’est-à-dire à faire passer les besoins des autres avant les siens propres, ou pires de prendre les besoins des autres pour les siens.
  • L’oubli de soi est une autre forme de sur-adaptation courante chez de nombreuses victimes de la maladie.
  • La perte du sens c’est-à-dire de la direction du travail est l’un des signes constants chez de nombreuses victimes.
  • L’impression de solitude et/ou de manque de soutien hiérarchiques sont également des constantes.
  • Le refus de reconnaitre le problème en est une dernière. Nombre de victimes s’évertuent à croire que tout va bien et qu’elles parviendront à se sortir du cycle infernal de la fatigue et du surmenage.

Comment éviter le piège du regard des autres ?

La peur du jugement et du regard des autres et l’un des freins les plus puissants qui paralysent les victimes de burn out. Elles s’enferment ainsi dans un refus de communiquer à propos de leur difficulté. Du coup, elles finissent par perdre toute estime d’elle-même et sombrent dans l’angoisse du lendemain.

Bien souvent, elles s’enferment dans un repli sur soi qui aggrave la situation, car c’est justement au moment où l’on se sent fragile que l’on a besoin de l’aide et du soutien des autres.

L’incompréhension de l’entourage

Si les proches des victimes du burn out les soutiennent. Ces personnes ont souvent du mal à comprendre le processus de la maladie et sont, du coup parfois dans le jugement.

Il est en effet compliqué pour un conjoint de voir sa femme ou son mari à la maison durant de long mois, tout en voyant cette personne reprendre progressivement force et vigueur. L’incompréhension venant souvent des effets invisibles du burn out sur la capacité de travail : plus grande fatigabilité, difficulté à récupérer, moindre résistance au stress, etc.

L’importance de se faire aider

Pour toutes ces raisons, il est important de ne pas rester seul et d’accepter de se faire aider : par son médecin traitant, un thérapeute spécialisé, etc.

J’ai conçu deux programmes d’accompagnement spécifique pour venir en aide aux personnes en souffrance au travail et aux victimes de burn out. Ces programmes s’appellent : « Regagnez Plaisir et enthousiasme professionnel © » et « Phenix ©, du burn out à l’épanouissement professionnel ».

Pour en bénéficier, je vous invite gratuitement à une séance RéAP : Ré activez votre épanouissement professionnel d’une valeur de 90€. Pour obtenir cette séance, suivez la procédure décrite à la page : http://pierrecocheteux.com/reap/

2014 © - VRSP Consulting par Pierre COCHETEUX

évitez les 7 erreurs qui vous mèneront directement au Burnout

x